Vaccins : les laboratoires allemands à la rescousse de l’UE

EUR

Le laboratoire allemand BioNTech a hier promis, par l’intermédiaire de son Directeur Financier Sierk Poetting, qu’il allait livrer à l’Union Européenne au deuxième trimestre « jusqu’à 75 millions de doses supplémentaires » de son vaccin contre le Covid-19 développé en partenariat avec Pfizer. Cette accélération interviendra « à partir de la semaine du 15 février ». Rappelons que le bloc a commandé 600 millions de doses du produit. Pendant ce temps, l’autre allemand Bayer a annoncé ce lundi qu’il allait produire dès l’année prochaine le vaccin contre le Covid-19 développé par son compatriote CureVac, avec un objectif de production de 160 millions de doses juste pour 2022.

De son côté, l’Italie assouplissait hier les restrictions sanitaires dans la plupart de ses régions, alors que plus aucune n’est désormais classée en rouge. Nous assistions donc notamment à la réouverture des bars et restaurants en journée et des musées en semaine. Un couvre-feu reste toutefois en vigueur sur tout le territoire entre 22h00 à 05h00. À contre-courant de ses voisins européens et malgré l’absence d’activité touristique, cet ajustement des mesures permettra à l’activité économique de la botte de repartir légèrement, à l’heure où le pays est très durement touché par une triple crise : sanitaire, économique et politique. Jeudi dernier l’Organisation Mondiale de la Santé estimait pour autant qu’il « était encore trop tôt pour assouplir » les restrictions en raison de la circulation « encore très élevée » du virus.

GBP

Le Premier Ministre britannique Boris Johnson a indiqué ce lundi être « optimiste » quant aux vacances d’été de cette année tout en insistant que le succès du déploiement des vaccins et le nombre de cas de Covid-19 étaient deux critères importants pour mener à bien ce projet. Ce dernier a également affirmé qu’il donnerait plus de détails « concrets » au sujet du tourisme le 22 février prochain. À ce jour, c’est 9.3 millions de personnes ont reçu leur première injection dans le pays et la fin de la première grande étape de la campagne de vaccination est fixée au 15 février, date à laquelle la majorité du personnel médical et des personnes âgées de 70 ans et plus devraient avoir été inoculée.

En parallèle, le Royaume-Uni a commencé ce matin à réaliser des tests en porte-à-porte sur un échantillon de 80 000 personnes. Une démarche ayant pour but de freiner la propagation du variant sud-africain qui a été détecté à 11 reprises ces dernières semaines chez des personnes n’ayant pourtant aucun lien avec quelconque voyage, sur un total de 105 cas du variant repérés. 10 000 résidents de 8 zones du pays seront donc testés, qu’ils présentent des symptômes ou non.

USD

Ce lundi, la Maison Blanche a refusé que son plan de sauvetage de l’économie soit divisé par trois comme le demandaient certains républicains modérés. La porte-parole de la Maison Blanche Jen Psaki a notamment indiqué que l’écart avec ce que proposaient les républicains était bien trop important pour que cela puisse être ratifié par le camp Biden. En effet, le plan de sauvetage proposé par le démocrate Joe Biden s’élève à un montant de 1 900 milliards de dollars contre un plan de 600 milliards proposé par le camp adverse.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

20h00 : Discours de Williams (Fed) (USD)
20h00 : Discours de Mester (Fed) (USD)