Tensions en Ukraine : le dollar continue de se renforcer

EUR

D’après les propos tenus par le Vice-Président de la Commission Européenne Maros Sefcovic suite à son entrevue avec la Ministre britannique des Affaires Étrangères Liz Truss à Bruxelles, les discussions relatives aux problématiques rencontrées en Irlande du Nord sont enfin « constructives ». Sefcovic, qui gère notamment les liens post-Brexit avec le Royaume-Uni, a ainsi salué la « bonne volonté politique » actuelle et confirme vouloir « agir avec urgence » pour trouver des solutions. Les deux parties ont ensuite diffusé un communiqué joint, une première depuis le début des échanges rugueux sur le Brexit, où elles réaffirment « leur volonté partagée pour des relations positives ». Rappelons que les échanges commerciaux en Irlande du Nord sont gouvernés par un protocole spécifique dans l’accord conclu entre le Royaume-Uni et l’Union Européenne. Celui-ci avait été mis en place dans l’optique de préserver la frontière ouverte entre l’Irlande et l’Irlande du Nord pour ne pas attiser les tensions passées. Le Royaume-Uni voudrait retirer l’entièreté des contrôles aux frontières entre l’Irlande du Nord et le reste du Royaume-Uni mais l’Union Européenne craint que cela ne créé une route alternative pour que les biens britanniques pénètrent l’Union Européenne sans passer les vérifications auxquelles ils auraient été soumis autrement.

GBP

Boris Johnson creuse, et creuse encore. En pleine tourmente politique suite la révélation il y a quelques semaines d’une première fête organisée à son quartier général durant le confinement, le média britannique ITV révélait ce matin l’organisation d’une autre fête au 10 Downing Street. Celle-ci aurait eu lieu le 19 juin 2020 à l’occasion du 56è anniversaire du Premier Ministre et aurait réuni 30 personnes. Il était lors de cette même journée en visite dans une école du Hertfordshire où il avait posé avec ses bras tendus accompagné d’enfants l’imitant pour montrer l’importance du respect des règles de distanciation sociale. Les mesures en vigueur à ce moment précis interdisaient les réunions en intérieur, et seuls les groupes de six personnes pouvaient se rencontrer en extérieur. À ce jour, ce n’est pas moins de quinze fêtes organisées au 10 Downing Street et ne respectant pas les règles sanitaires qui auraient été recensées. Plus que jamais, le fragilisé Johnson pourrait être évincé et le pays pourrait donc voir une nouvelle tête du parti conservateur lui succéder.

USD

Les marchés ont peur de la situation en Ukraine et l’aversion pour le risque augmente. Un scénario favorable au dollar puisque le billet vert est la valeur refuge par excellence sur le marché des devises. En effet, la Russie déclarait ce mardi observer avec inquiétude la décision américaine de placer 8 500 troupes en état d’alerte, afin qu’elles soient prêtes à être déployées à court terme en Europe afin de renforcer l’armée de l’OTAN en cas d’une escalade du conflit ukrainien. Jusqu’à présent, l’organisation internationale a réuni environ 4 000 troupes issues de bataillons internationaux en Estonie, Lituanie, Lettonie et Pologne. Le porte-parole du Kremlin Dmitry Peskov a accusé Washington d’alimenter les tensions, en réitérant la position de Moscou qui estime que la crise est poussée par les décisions de l’OTAN et des États-Unis plutôt que par le fait que la Russie ait déployé 100 000 soldats près des frontières ukrainiennes. Peskov a par ailleurs précisé que le Président russe Vladimir Poutine s’entretiendrait avec son homologue français Emmanuel Macron cette semaine. Ce dernier prévoit également d’échanger avec le Président ukrainien Volodymyr Zelenskiy dans la foulée.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h55 : Indice Redbook (USD)
15h00 : Indice des prix immobiliers (USD)
16h00 : Stocks hebdomadaires de brut API (USD)