Tensions dans le couple Franco-Allemand

EUR

Aujourd’hui, le Président Emmanuel Macron et le Chancelier allemand Olaf Scholz vont se rencontrer à l’Élysée dans un contexte de tensions entre les deux premières économies de l’Union Européenne. Le couple franco-allemand fait face à de fortes divergences notamment sur les questions d’énergies et de défense. En effet, l’Allemagne avait annoncé un plan d’aide pour les ménages et entreprises de 200 milliards d’euros afin de lutter contre l’envolée du coût de l’énergie, qui a généré de l’incompréhension au sein du bloc à la recherche d’une solution commune. Par ailleurs, la guerre en Ukraine a ravivé des différends concernant la stratégie militaire de l’Allemagne qui après des années de sous-investissements semble aujourd’hui vouloir faire cavalier seul en faisant appel à de l’équipement fabriqué par des entreprises concurrentes à Paris et Rome.

En Italie, la nouvelle Première Ministre Giorgia Meloni a dans son discours face aux députés réitéré la volonté de l’Italie de demeuré un partenaire fiable pour l’OTAN et de se conformer aux règles européennes affirmant que faire « pleinement partie de l’Europe et du monde occidental ».

GBP

Très attendu par les marchés financiers outre-manche, le plan de redressement des finances publiques présenté par le nouveau Premier Ministre Rishi Sunak pourrait être retardé de quelques jours. Actuellement attendu pour le 31 Octobre, le gouvernement devait expliquer comment combler le déficit budgétaire s’élevant à 40 milliards de livres sterling. Le Ministre des affaires étrangères James Cleverly n’a pas confirmé la date de déclaration du budget, mais a en revanche indiqué sur la BBC vouloir bien faire et qu’un court délai ne pouvait être que positif. Cependant, tout retard pourrait affecter la décision de la Bank of England dont une prochaine réunion de politique monétaire est attendue le 3 novembre prochain.

USD

Dans une période de fortes tensions entre les deux Corées, Séoul, Washington et Tokyo ont mis en garde le régime de Pyongyang de ne pas franchir la ligne jaune. En effet, après une série de tirs de missiles balistiques ces dernières semaines, les vice-Ministres des Affaires étrangères des trois pays se sont réunis à Tokyo afin d’augmenter la force de dissuasion dans la région. Alors que la Corée du Nord est en passe de procéder à son septième essai nucléaire, il est désormais convenu qu’une « réponse d’une force sans précédent » sera effectuée, rapporte le Sud-coréen Cho Hyun-dong. Par ailleurs les États-Unis ont quant à eux qualifié le comportement des dirigeants nord-coréens de « dangereux et déstabilisant ».

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Balance commerciale des biens (USD)
16h00 : Ventes de logements neufs (USD)
17h30 : Stock de pétrole brut (USD)