Récession au Royaume-Uni

EUR

La Finlande a officialisé ce jeudi via un communiqué de son Président Sauli Niinisto et de sa Première Ministre Sanna Marin le fait qu’elle demandera à adhérer à l’OTAN « sans délais ». La Suède devrait suivre prochainement, pour ce qui pourrait être l’un des plus grands bouleversements sécuritaires en Europe depuis des décennies puisque ces deux pays n’avaient même pas rejoint l’alliance durant la Guerre Froide. Cette décision doublerait potentiellement la frontière actuelle entre la Russie et l’OTAN.

GBP

Nous apprenions ce matin que l’économie britannique s’était contractée en mars (-0.1%), notamment en raison des problèmes au niveau des chaînes d’approvisionnement. Le PIB du premier trimestre de l’année paraissait ainsi à +0.8%, a estimé l’Office National des Statistiques, juste en-dessous des prévisions fixées à 0.9% par la Bank of England. Malgré la déception, il se pourrait très bien que cela soit finalement le trimestre le plus performant de l’économie britannique pour cette année puisque la consommation des ménages est depuis totalement minée par la pression inflationniste. Rappelons que la banque centrale a prévu que l’inflation dépasse les 10% d’ici le dernier trimestre de l’année !

La Ministre britannique des Affaires Étrangères Liz Truss devrait s’entretenir prochainement avec le Vice-Président de la Commission Européen Maros Sefcovic à propos de l’Irlande du Nord, a-t-elle annoncé ce matin sur son compte Twitter. Cette dernière se serait entretenue avec lui dans la matinée et lui aurait réitéré l’urgence de résoudre les problèmes liés au protocole de sortie de l’Union Européenne. Elle a souligné l’importance de trouver une solution pour « la paix et la stabilité » et aurait exposé « les solutions pratiques » mises en avant par le Royaume-Uni.

USD

Les chiffres de l’inflation aux États-Unis pour le mois d’avril ont été publiés hier. Résultat : une hausse annualisée des prix à 8.3 %, alors que le consensus était fixé à 8.1%. Celui-ci reste malgré tout en léger retrait de 0.2 point par rapport au mois précédent et certains experts pensent que le pic de l’inflation aurait peut-être été atteint. Sur un an, l’inflation de base, hors énergie et alimentation, baisse aussi passant à 6.2%, contre 6.5% en mars.

Du côté de la pandémie de COVID-19, hier marquait un jour sombre puisque la barre fatidique du million de décès liés au virus a officiellement été franchie outre-Atlantique.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage (USD)
21h00 : Discours de Daly (Fed) (USD)