Ralentissement de l’inflation au UK et aux USA

EUR

D’après les analyses de l’institut économique allemand Ifo publiées ce mercredi, la récession devrait être plus faible que prévu outre-Rhin en 2023. Il est désormais prévu que le PIB se contracte de 0.1%, contre 0.3% précédemment. En 2022, l’économie devrait croître de 1.8%, contre des estimations fixées précédemment à 1.6%.

Comme on pouvait s’y attendre, la réunion organisée à Bruxelles ce mercredi entre les Ministres de l’Énergie de l’Union Européenne, et relative aux négociations pour fixer un prix plafond sur le gaz au sein du bloc, s’est soldée sur un échec. Le prochain rendez-vous à ce sujet aura lieu le 19 décembre. « Nous avons progressé » déclarait ainsi Robert Habeck, le Ministre allemand de l’Économie, à la suite des échanges. Rappelons d’ailleurs que l’Allemagne est un des principaux détracteurs de cette mesure, ce qui la rend difficile à mettre en œuvre en considérant la prépondérance du pays au sein de l’exécutif européen. Même son de cloche enthousiaste du côté de Jozef Sikela, le Ministre Tchèque de l’Industrie qui supervisait la réunion, puisque ce dernier déclarait hier « avoir un bon pressentiment » qu’un accord pourrait être conclu la semaine prochaine.

GBP

Était publiée ce matin par l’Office Nationale des Statistiques les très attendus chiffres de l’inflation britannique pour le mois de novembre. Enfin ceux-ci montrent des signes d’un ralentissement… et ce dernier est plus fort qu’escompté ! En effet, en rythme annuel l’inflation s’affichait en novembre à 10.7%, contre 11.1% en octobre, alors que le consensus s’attendait à 10.9%. Sur un rythme mensuel les prix augmentent de 0.4% entre octobre et novembre (contre 2% le mois précédent), alors que les économistes avaient anticipé une hausse de 0.6%.

USD

Aux États-Unis, c’était hier que les chiffres de l’inflation étaient publiés. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’ils étaient attendus, puisque la paire EURUSD s’est dans la foulée de cette publication envolée à son plus haut niveau depuis le mois de juin. En effet, l’inflation américaine du mois de novembre a été publiée plus bas qu’initialement anticipé : 7.1% contre 7.3%. Au mois d’octobre le chiffre était de 7.7%. Ce ralentissement laisse envisager que la Fed pourrait atténuer ses hausses de taux, et va donc dans le sens d’un affaiblissement du dollar.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Indice des prix à l’importation et l’exportation (USD)
20h00 : Déclaration monétaire de la Fed (USD)
20h30 : Conférence de presse de Powell (Fed) (USD)
23h30 : Discours d’Elderson (BCE) (EUR)