Poutine estime que l’Ouest n’a pas honoré ses engagements

EUR

Les commandes à l’industrie allemande publiées hier ont baissé plus que prévu en juillet (-1.1% contre un consensus fixé à -0.5%) et enregistrent ainsi leur sixième contraction d’affilée. Celles-ci ont diminué de 13.6% par rapport à leur niveau de juillet 2021.

Ce mercredi matin le Président russe Vladimir Poutine a demandé à ce que soit revu l’accord conclu entre la Russie, l’Ukraine, la Turquie et les Nations Unies à propos des exportations céréalières ukrainiennes. En effet, Moscou accuse les parties prenantes de ne pas respecter leur part des engagements. Poutine a ainsi expliqué que l’accord avait originellement était signé pour permettre de lutter contre la pénurie alimentaire, qualifiée le chef d’état russe comme « une catastrophe humanitaire sans précédent », frappant les pays les plus pauvres. Or, ce dernier estime que depuis la mise en place de celui-ci, l’Ukraine et l’Ouest n’ont pas honoré les termes de cet accord puisque la majorité des exportations semblent finalement être destinées à l’Union Européenne.

GBP

Liz Truss a promis mardi lors d’une allocution qui s’est tenue dès son retour d’Écosse, où elle a reçu l’approbation de la Reine pour devenir la nouvelle Première Ministre du Royaume-Uni, de sortir le pays de la « tempête » en agissant dès cette semaine pour faire face à l’envolée des prix de l’énergie. Il est à noter que la cheffe d’État a d’ores-et-déjà officialisé le remaniement de son équipe ministérielle, pour que ceux-ci puissent se mettre au travail rapidement. Selon les médias britanniques, elle annoncera ce jeudi un plan majeur de plusieurs dizaines de milliards de livres pour geler les prix de l’électricité et du gaz.

Nous apprenions également dans un communiqué que Truss s’est entretenue hier par téléphone avec le Président ukrainien Volodymyr Zelensky et a accepté l’invitation de ce dernier de se rendre sur place en Ukraine. Rappelons que depuis le début de l’agression russe le Royaume-Uni a été le premier allié de l’Ukraine par l’intermédiaire de Boris Johnson.

Selon les propos de la porte-parole de Downing Street, Truss s’est également déjà entretenue avec le Président américain Joe Biden – où ils ont échangé quant à l’importance de la relation entre les deux pays pour « défendre la liberté et la démocratie dans le monde » ainsi que combattre les problèmes économiques liés à l’agression russe.

USD

Dans la foulée de quelques données économiques américaines encourageantes, les bourses s’effondrent. En effet, les investisseurs estiment que ces « bonnes » nouvelles pourraient donner du grain à moudre à la Fed afin de justifier davantage de hausses de ses taux directeurs – plombant donc directement les marchés. Le dollar évoluait d’ailleurs dans la matinée à un plus haut depuis 24 ans face au yen japonais, poussé à la baisse par une posture plus attentiste de la Bank of Japan ! Le gouvernement japonais a d’ailleurs déclaré être prêt à agir si « des mouvements unilatéraux et rapides » sur le marché des devises persistaient.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h55 : Indice Redbook (USD)
15h00 : Discours de Barkin (Fed) (USD)
16h00 : Discours de Mester (Fed) (USD)
16h00 : Décision de la Bank of Canada sur sa politique monétaire (CAD)
18h35 : Discours de Brainard (Fed) (USD)
20h00 : Beige Book de la Fed (USD)
20h00 : Discours de Barr (Fed) (USD)