Pire journée de l’année pour les bourses américaines

EUR

La Présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen a déclaré ce vendredi au journal allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung être confiante quant au fait que le bloc approuverait prochainement un nouvel ensemble de sanctions à l’encontre de la Russie. La Commission aurait en effet notamment proposé ce matin des changements quant à son projet d’embargo sur le pétrole russe, dans l’optique de convaincre les pays membres les plus réticents. Dans celui-ci la Hongrie, la Slovaquie et la République Tchèque auraient davantage de temps pour s’adapter à une telle mesure, et recevraient également des aides pour améliorer leurs propres infrastructures pétrolières. Ceux-ci pourraient désormais s’approvisionner en pétrole depuis la Russie jusqu’à la fin 2024, contre une proposition initiale qui était fixée à environ 6 mois uniquement.

GBP

L’économiste en chef de la Bank of England Huw Pill a déclaré à la CNBC ce matin que la banque centrale devait faire très attention à prendre des décisions monétaires équilibrées. En effet, il s’agit de faire le nécessaire pour contrôler l’inflation, en remontant les taux, mais une telle action impacte forcément la consommation alors que l’institution prévoit déjà une récession pour l’année prochaine. Selon lui, les arguments en faveur d’une hausse des taux et ceux en faveur d’un statu quo étant tout aussi importants les uns que les autres, cela rend « l’équilibrage délicat ». Enfin, il ajoutait que les prix de l’énergie pourraient très bien redescendre prochainement alors qu’ils sont en grande partie responsables de la hausse récente des prix – et que la BoE ne peut quoiqu’il en soit rien faire à leur propos.

USD

Ce jeudi les marchés boursiers américains ont connu leur pire séance de l’année : -3.12% pour le Dow Jones, -3.56% pour le S&P500, -4.99% pour la Nasdaq… Dans le rouge vif après la parution d’un indicateur démontrant la forte baisse de la productivité au premier trimestre et donc l’augmentation du coût du travail, les craintes des investisseurs quant à une nouvelle accélération de l’inflation augmentent. En effet, suite à la pandémie, le fait que l’offre n’ait pas réussi à suivre la demande est l’une des raisons principales justifiant les hausses de prix conséquentes de ces derniers mois. Les investisseurs s’inquiètent de la politique monétaire qui pourrait être menée par la Fed dans les prochains mois.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Salaire horaire moyen (USD)
14h30 : Créations d’emplois non-agricoles (USD)
14h30 : Taux de chômage (USD)
17h00 : Discours de Tenreyro (GBP)