Nouvelle vague de COVID-19 en Europe

EUR

Lors de la réunion annuelle de l’Institute of International Finance à Washington DC, la Présidente de la Banque Centrale Européenne Christine Lagarde a souligné le fait que les banques centrales du monde entier devaient « coopérer » entre elles, mais aussi « coopérer avec les politiques budgétaires ». Sans citer cet exemple précis, on imagine que Lagarde fait notamment référence au cas du Royaume-Uni où la Bank of England a remonté ses taux directeurs dans l’optique de contrer le contexte inflationniste, pendant que le gouvernement Truss a mis en place une politique budgétaire ultra-expansionniste via un endettement de masse, qui devrait justement elle alimenter l’inflation. Une situation contre-productive qui n’a pas manqué de bouleverser les marchés. Enfin, Lagarde a également souligné que la BCE continuera d’augmenter les taux d’intérêt « au cours des prochaines sessions » et que l’économie ralentira considérablement tout au long de l’année.

La branche européenne de l’OMS et le Centre Européen de Prévention et de Contrôle des Maladies ont conjointement averti qu’une nouvelle vague de COVID-19 avait débuté sur le Vieux Continent alors que les contaminations accélèrent (+8% sur une semaine d’après les données de l’OMS).

GBP

D’après le Financial Times, le régulateur britannique Ofgem va demander ce jeudi aux consommateurs de réduire leur usage énergétique « là où cela est possible », moins d’une semaine après que le Ministre du Climat Graham Stuart ait déclaré que le gouvernement ne demanderait pas aux habitants de le faire.

USD

Joe Biden a averti que les États-Unis faisaient face à une « décennie décisive » dans leur rivalité avec la Chine, alors que son administration dévoilait la stratégie de sécurité nationale qui définit comme le veut la tradition les priorités de la politique étrangère du pays. Le message est clair : contenir la montée en puissance de la Chine pour « préserver l’avantage compétitif » des États-Unis et maîtriser « une Russie toujours plus dangereuse ».

D’après les propos tenus par l’Agence Internationale de l’Energie ce jeudi, la décision de l’OPEP+ de réduire leur production de barils pour dynamiser artificiellement les prix devrait pousser l’économie mondiale en récession.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Indice des prix à la consommation (USD)
14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage (USD)