L’UE toujours dans les temps pour son objectif de vaccinations !

EUR

Dans une interview publiée dimanche dans l’hebdomadaire grec To Vima le Commissaire Européen au Marché Intérieur Thierry Breton, qui est aussi en charge de la stratégie vaccinale du bloc, estime que l’Union Européenne sera capable de produire suffisamment de doses de vaccins pour atteindre son objectif d’immuniser 70% de sa population adulte d’ici la mi-juillet. Il déclarait ainsi que 400 millions de doses étaient attendues au second trimestre. Selon lui la production de vaccins sur le sol européen doublerait chaque mois et atteindra d’ici la fin de l’année un volume de production annuel de 3 milliards de doses. Rappelons que nous apprenions également la semaine dernière par l’intermédiaire de la Commission Européenne qu’un accord serait sur le point d’être signé avec le géant américain Pfizer pour une livraison de 1.8 milliard de doses entre 2021 et 2023.

Malgré des restrictions de plus en plus strictes, l’Allemagne a du mal à contenir la troisième vague d’infections qui ravage le pays. Avec un taux d’incidence de 166 cas pour 100 000 habitants observé dimanche selon l’institut Robert Koch, le seuil dépasse largement le cap des 100, qui est surveillé par le gouvernement. La lenteur de la campagne de vaccination inquiète toujours alors que la mutation britannique beaucoup plus contagieuse du COVID-19 fait rage. Dans une interview donnée à Bild, le Ministre des Finances Olaf Scholz a averti qu’il n’attendait pas un allègement des mesures avant la fin du mois de mai. Il expliquait que le pays « a besoin d’un plan daté de déconfinement, mais ce dernier doit être construit de telle sorte à ce qu’il ne soit pas nécessaire de faire marche arrière après juste quelques jours ».

Si elle n’a pas donné de date précise pour le moment, la Présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen a déclaré samedi au New-York Times que l’Union Européenne accepterait sur son territoire sans condition toutes les personnes immunisées par l’un des produits autorisés par l’Agence Européenne des Médicaments. Celle-ci a notamment approuvé les trois vaccins utilisés aux États-Unis, ce qui signifie que les touristes américains pourraient être accueillis dès cet été. Actuellement, les produits validés par l’Union Européenne sont ceux de Pfizer/BioNTech, Oxford/AstraZeneca, Johnson & Johnson et Moderna.

GBP

Dimanche, le Royaume-Uni faisait état de 1 712 nouvelles contaminations au COVID-19 et 11 décès. Sur 7 jours, le total de contaminations est en baisse de 4.6% et les décès de 12.6%. Les patients admis en hôpitaux sont eux en baisse de 21.3%. Pour autant, avec la réouverture de l’économie les tests conduits sont eux en hausse de 16.8% sur 7 jours. Au total, 33.67 millions de britanniques ont reçu leur première dose de vaccin et 12.59 millions la seconde dose. Le Ministre de la Santé Matt Hancock se félicitait dimanche du fait que la moitié des britanniques étaient désormais vaccinés.

USD

La Maison Blanche annonçait vendredi que le Président américain Joe Biden se déplacera au Royaume-Uni et en Belgique au mois de juin, pour son premier voyage à l’étranger depuis qu’il est à la tête du pays. Ce dernier aura pour objectif de « réaffirmer son engagement à restaurer les alliances du pays et revitaliser la relation transatlantique ». Du 11 au 13 juin Biden sera notamment présent au sommet du G7 organisé en Cornouailles, au Royaume-Uni, puis le 14 juin il représentera les États-Unis au sommet de l’OTAN.

Pour le cinquième jour consécutif, l’Inde pulvérisait ce lundi les records d’infections au COVID-19. Pourtant malgré ses 352 991 cas détectés, les scientifiques estimeraient que les chiffres réels d’infections pourraient être bien plus élevés. Le pays a à ce jour vacciné 8.6% de sa population avec au moins une dose, pour 138 millions de doses administrées au total.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h00 : Discours de Panetta (BCE) (EUR)
15h00 : Discours de Lane (BCE) (EUR)