Les USA et le Japon veulent s’attaquer à la volatilité du marché des devises

EUR

D’après un communiqué du Kremlin, le Président russe Vladimir Poutine rencontrera ses homologues turc Tayyip Erdogan et iranien Ebrahim Raisi afin d’échanger quant à la situation en Syrie lors d’une visite à Téhéran mardi prochain. Cela sera le deuxième déplacement international de Poutine depuis le début de l’agression de l’Ukraine, après un voyage en Asie en juin.

GBP

D’après le gouverneur de la Bank of England Andrew Bailey, qui été auditionné par le Parlement hier, l’inflation devrait chuter fortement l’année prochaine – dans la lignée de ce qu’indiquaient les dernières prévisions de l’institution communiquées début mai. Le banque centrale doit publier ses prévisions actualisées le 4 août et Bailey estime que celles-ci devraient être sensiblement similaires aux précédentes ; témoignant ainsi d’une stabilisation économique. Pour autant, le Responsable de la Bank of England a précisé que davantage de pression au niveau du secteur des énergies pourrait relancer cette spirale vicieuse de hausse des prix. Il est également à noter que Bailey a refusé de commenter l’impact inflationniste potentiel des mesures qui pourraient être prises par les successeurs à Boris Johnson, notamment quant aux propositions relatives à une baisse de l’imposition sur le revenu, en expliquant qu’il « était important que la banque centrale reste indépendante ».

USD

La Secrétaire américaine du Trésor Janet Yellen et le Ministre japonais des Finances Shunichi Suzuki se sont mis d’accord ce mardi quant au fait de collaborer pour s’attaquer à la volatilité qui frappe le marché des devises. Rappelons que le yen s’est fortement déprécié depuis quelques mois, malgré le fait qu’il soit habituellement considéré comme une valeur refuge, là où le dollar s’est lui fortement apprécié. La paire USD/JPY a d’ailleurs atteint son plus haut niveau depuis 1998 ! Cette volatilité des devises entretient une instabilité financière et économique mondiale et les deux pays se sont ainsi engagés à coopérer dans la lignée de leurs responsabilités incombant de leur statut de membre du G7 – expliquaient-ils ainsi à travers un communiqué publié jointement. Suzuki a par ailleurs réitéré le fait que l’affaiblissement rapide et récent du yen inquiète le gouvernement japonais. Les investisseurs ont réagi directement à ces propos, en achetant de la monnaie japonaise avec la perspective d’une action à venir pour la redynamiser.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

18h30 : Discours de Barkin (Fed) (USD)
18h30 : Discours de Balz (Bundesbank) (EUR)
19h00 : Discours de Bailey (BoE) (GBP)