Les démocrates veulent 40 milliards d’aides supplémentaires à l’Ukraine !

EUR

Ce lundi l’Insee a anticipé dans son dernier point de conjoncture une croissance « modeste » de 0.25% de l’économie française toujours affectée par la guerre au deuxième trimestre, après la croissance nulle enregistrée au premier.

La Présidente de la Commission Européenne s’est rendue hier en Hongrie afin de discuter avec le Premier Ministre Viktor Orban de « la sécurité d’approvisionnement énergétique de l’Europe » alors que Budapest bloque un projet d’embargo sur le pétrole russe. Le pays étant très dépendant du pétrole en provenance de Russie, il demande à ses partenaires de l’UE des garanties pour ses approvisionnements sans quoi il refusera de donner son accord à un sixième paquet de sanctions contre Moscou incluant justement l’arrêt des achats de pétrole russe.

En marge d’une rencontre à Berlin avec le Chancelier allemand Olaf Scholz le Président français Emmanuel Macron, qui endosse également le rôle temporaire de Présidence du Conseil de l’Union Européenne, a hier proposé l’idée d’une nouvelle « communauté politique européenne » qui inclurait tant les pays membres et non-membres du bloc ; incorporant à ce titre notamment l’Ukraine (qui aspire à une adhésion) et le Royaume-Uni (membre tout juste sortant).

GBP

À l’occasion du « Jour de la Victoire » commémorant la victoire contre l’Allemagne nazie en 1945, le Ministre britannique de la Défense Ben Wallace a dénoncé « l’absurdité des généraux russes » lors d’un discours au National Army Museum de Londres. Ce dernier a déclaré que Vladimir Poutine « répétait les erreurs des régimes totalitaires du siècle dernier » et que le président russe et son cercle proche « reflètent le fascisme et la tyrannie » au même titre que l’Allemagne à l’époque de la Seconde Guerre mondiale. Par ailleurs, Boris Johnson a encore une fois exprimé le soutien indéfectible que l’Ukraine pouvait attendre du Royaume-Uni. Lors de cette même allocution exprimée sur Twitter, le Premier Ministre a annoncé également de nouvelles sanctions contre la Russie, pour 1.7 milliard de livres sterling, portant ainsi à plus de 4 milliards de livres sterling les sanctions britanniques dirigées contre la Russie.

USD

Hier Raphael Bostic, le Président de la Fed d’Atlanta, a déclaré qu’il est possible de s’en tenir à des augmentations d’un demi-point des taux d’intérêt lors des deux ou trois prochaines réunions de politique monétaire de la banque centrale, puis d’évaluer leur effet sur l’économie et l’inflation avant de décider la nécessité de nouvelles hausses.

Hier, Washington a suspendu les droits de douane sur l’acier ukrainien pendant un an. Les États-Unis entendent ainsi soutenir les exportations du pays ravagé par la guerre. Le ministère a souligné que « l’industrie sidérurgique ukrainienne est particulièrement importante pour la force économique du pays, employant 1 ukrainien sur 13 ». En parallèle, les démocrates du Congrès américain préparent la nouvelle demande d’une enveloppe de 39.8 milliards de dollars d’aides supplémentaires pour l’Ukraine. Celle-ci sera répartie pour 23.4 milliards de dollars en équipements militaires et 16.4 milliards pour l’aide humanitaire.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h40 : Discours de Williams (Fed) (USD)
14h30 : Discours de Bostic (Fed) (USD)
16h00 : Discours de Nagel (Buba) (EUR)
19h00 : Discours de Waller (Fed) (USD)
19h20 : Discours de De Guindos (BCE) (EUR)