Les banques centrales continuent à relever leurs taux

EUR

Ce jeudi la Banque Central Européenne a officialisé le relèvement de son taux directeur de 50 points de base, passant de 2% à 2.5%, et envisage de poursuivre à resserrer sa politique monétaire au regard de l’inflation toujours élevée. Cette décision était largement anticipée par le marché. Durant son discours Christine Lagarde, la Présidente de l’institution, a adopté un ton ferme en affirmant qu’ils devaient s’attendre à « relever les taux à un rythme de 50 points de base pendant un certain temps ».

GBP

La Bank of England a aussi relevé ses taux directeurs, pour la neuvième fois consécutive en un an. Ces derniers sont désormais à leur plus haut niveau depuis 14 ans. La décision a été prise par les décisionnaires de la banque centrale à 6 voix contre 3. Parmi les dissidents, seule Catherine Mann désirait augmenter les taux de 75 points de base. Silvana Tenreyro et Swati Dhingra étaient eux en faveur d’un statu quo. Dans la foulée de l’annonce, la livre sterling s’affaiblissait face au dollar et à l’euro puisque les investisseurs constatent que certains exécutifs de la BoE se montrent réticents à lever davantage les taux directeurs et que certaines déclarations sous-entendent que l’inflation aurait atteint un pic.

Ce matin, la banque Halifax déclarait s’attendre à ce que les prix de l’immobilier chutent d’environ 8% au Royaume-Uni l’année prochaine – notamment en rapport à la stratégie monétaire de la banque centrale.

USD

De l’autre côté de l’Atlantique le Sénat a adopté un projet de loi, déjà voté par la Chambre, visant à annuler la vaccination obligatoire contre le Covid-19 pour les membres de l’armée américaine et à fournir près de 858 milliards de dollars à la Défense nationale. C’est désormais le Président Joe Biden qui devra approuver cette mesure.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h45 : PMI manufacturier et services (USD)