L’énorme plan britannique pour bloquer le prix des énergies !

EUR

Dans l’optique de lutter contre l’étouffante inflation constatée actuellement, le Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne a hier décidé d’augmenter les trois taux directeurs de 75 points de base – sa plus forte action jamais entreprise concernant un relèvement de ses taux. L’institution avait relevé ses taux en juillet pour la première fois depuis 11 ans et cette nouvelle hausse historique marque donc le pas d’un changement de cap dans sa stratégie monétaire. Si elle s’est engagée quant à de futures augmentations supplémentaires, la Présidente de la BCE Christine Lagarde a malgré tout déclaré lors de sa conférence de presse « ne pas pouvoir réduire le prix des énergies » directement – chose qu’elle avait d’ailleurs déjà évoquée il y a plusieurs mois.

En amont de la réunion des Ministres des Finances de la Zone Euro à Prague ce matin, le Ministre français des Finances Bruno Le Maire et son homologue allemand Christian Lindner ont déclaré vouloir agir de concert pour contrer les problématiques inflationnistes actuelles, notamment via les « politiques fiscales ». Ils ont souligné vouloir « protéger les ménages et les sociétés privées, touchés par le prix élevé du gaz et de l’électricité ». Cependant, certains analystes craignent que ces mesures expansionnistes entretiennent un cercle vicieux inflationniste. C’est pourquoi les Ministres des Finances de la Zone Euro discuteront ce genre à la stratégie adéquate pour anticiper et contrer ces effets négatifs.

GBP

La néo-Première Ministre Liz Truss a dévoilé hier un énorme plan budgétaire pour bloquer le prix des énergies outre-Manche, sur deux ans pour les ménages et six mois pour les entreprises privées, les écoles et les associations. D’après certaines analyses, cela pourrait coûter au pays environ 150 milliards de livres. Pour autant, l’annonce a été critiquée puisque si les dépenses engendrées sont massives et entièrement financées par un endettement du pays, l’allocation de ces ressources ne semble pas optimale. En effet, aucune différenciation n’est faite par exemple entre les ménages les plus pauvres et les plus aisés.

USD

Le nombre d’américains s’étant inscrits au chômage est tombé la semaine dernière à son plus bas niveau en trois mois, soulignant la robustesse du marché du travail malgré la politique monétaire pratiquée par la Fed depuis le début d’année. Dans un discours, le Président de la banque centrale Jerome Powell a confirmé que l’institution continuera à « agir fermement » contre l’inflation « comme cela a déjà été fait ».

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

18h00 : Discours de Waller (Fed) (USD)
18h00 : Discours de George (Fed) (USD)
21h00 : Discours de Mauderer (Bundesbank) (EUR)