Le taux de chômage US passe de 5.2% à 4.8% en 1 mois !

EUR

C’est officiel ! Un compromis définitif a été trouvé pour la grande réforme de la fiscalité internationale des multinationales (minimum 750 millions d’euros de chiffre d’affaires) vendredi soir. 140 pays sont concernés et, d’après le communiqué publié, c’est bien un taux minimum de 15% qui a été acté. La Hongrie, qui ne désire pas remettre en cause son impôt sur les sociétés fixé à 9%, aurait possiblement obtenu une mise en œuvre progressive. Le groupe de pays vise une instauration dès 2023. « C’est un point final à quatre ans de négociations intenses » s’est félicité le Ministre de l’Économie et des Finances français Bruno Le Maire, tout en soulignant le rôle majeur de la France qui a chassé sans relâche les géants du numériques ces dernières années. D’après de nombreuses sources le Kenya, le Sri Lanka, le Nigeria et le Pakistan s’opposent toujours à l’accord. L’Inde émet de son côté certaines réserves.

GBP

Londres, par l’intermédiaire de son Ministre chargé du Brexit David Frost, va formaliser mardi son souhait de rendre caduc la compétence de la Cour de Justice européenne en Irlande du Nord. Actuellement, l’institution est l’arbitre final pour implanter le protocole nord-irlandais. Cette posture n’a pas plu au Ministre des Affaires Étrangères irlandais Simon Coveney, qui ne voit pas le bout du tunnel et n’a pas l’impression que Londres fasse le nécessaire pour trouver une réelle solution aux tensions constatées. Ce dernier ne comprend pas que le Royaume-Uni décide de revenir sur ce point précis après avoir signé les termes de l’accord en fin d’année dernière seulement. Il a également expliqué que le gouvernement britannique « rejette les suggestions de l’Union Européenne dans l’optique de résoudre les problèmes pratiques rencontrés [en Irlande du Nord] avant même qu’elles ne soient effectives ». En l’occurrence, Coveney a fait référence à un plan préparé depuis plusieurs mois par l’équipe du Vice-Président de la Commission Européenne Maros Sefcovic et devrait être mis en place cette semaine afin de répondre aux problèmes d’approvisionnement en médicaments ou encore en viandes surgelées. Un plan loin d’être satisfaisant pour Londres. La première ligne de défense de David Frost est simple : il est estime que « l’Union Européenne peut faire tous les changements qu’ils doivent faire, mais que ce n’est pas suffisant, il en faut plus ».

Le membre du comité de politique monétaire de la Bank of England Michael Saunders a expliqué samedi dans le journal The Telegraph que les taux directeurs pourraient être remontés « bien plus tôt » qu’initialement anticipé. Une annonce qui va dans le sens des prédictions relatives à l’inflation de la banque centrale britannique.

USD

Alors que le chiffre très attendu des créations d’emplois non-agricoles était attendu à 500 000, c’est finalement seulement 194 000 créations d’emplois non-agricoles qui ont été enregistrées par l’économie américaine au mois de septembre. Un chiffre très décevant qui a légèrement affaibli le dollar ce vendredi après-midi par rapport à l’euro. L’effet négatif a en effet été contrebalancé par un excellent taux de chômage, publié à 4.8%, alors qu’il était attendu à 5.1% et précédemment à 5.2%. Le billet vert reprenait des couleurs ce lundi matin et effaçait totalement la correction de la fin de semaine passée.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h00 : Discours de Lane (BCE) (EUR)
16h45 : Discours de Elderson (BCE) (EUR)