Le Royaume-Uni va révoquer l’obligation vaccinale imposée aux soignants

EUR

Paru hier à 5.2%, la croissance de la zone euro pour l’année 2021 s’affiche à son niveau le plus élevé depuis 1996 ; ce malgré le ralentissement constaté au quatrième trimestre. La France et l’Italie occupent le trio de tête avec près de 7% de croissance.

GBP

Le gouvernement britannique a déclaré hier qu’il souhaitait revenir sur l’obligation vaccinale imposée aux soignants en raison de la pénurie de personnel qui handicape les services de santé locaux. Le Ministre de la Santé Sajid Javid a ainsi déclaré que l’exécutif allait lancer une consultation afin de déterminer si la politique lancée en novembre était toujours pertinente et nécessaire.

Alors que le Premier Ministre britannique Boris Johnson tente coûte que coûte de s’instaurer comme un dirigeant-clé dans la crise diplomatique opposant l’Ukraine à la Russie, il fait face à un nouveau coup dur. Le Kremlin prévenait ainsi ce matin que Vladimir Poutine aurait refusé de reprogrammer à aujourd’hui un appel avec le chef d’État britannique, alors même que ce dernier avait été contraint d’annuler l’entretien téléphonique initialement prévu hier après-midi. Selon le Kremlin, l’appel pourra toutefois être reprogrammé à une date ultérieure. Johnson avait en effet dû se désister afin de se présenter devant les parlementaires pour se justifier dans l’affaire du « partygate » l’accablant lui et son cabinet. Le Premier Ministre est en déplacement aujourd’hui à Kiev, en Ukraine, où il rencontrera le Président Volodymyr Zelensky et offrira une aide de 88 millions de livres sterling au pays afin de réduire sa dépendance à la Russie.

USD

Dans une interview accordée au Financial Times, le Président de la Fed d’Atlanta Raphael Bostic a déclaré que, si l’inflation demeurait aussi forte, la Fed pourrait remonter son taux directeur d’un demi-point directement, plutôt que de la traditionnelle hausse d’un quart de point. Pour le moment, il estime qu’il est nécessaire de lancer trois hausses de taux d’un quart de point en 2022, avec une première dès le mois de mars.

Le Président américain Joe Biden rencontrait ce lundi l’Émir du Qatar Tamim Ben Hamad al-Thani à la Maison Blanche. C’est le premier dirigeant du Golfe à se rendre à la Maison Blanche depuis le début de l’ère Biden et le premier chef d’État reçu cette année. Biden a ainsi souligné que « le travail commun » des deux pays est indispensable « pour soutenir le peuple afghan » et « assurer la stabilité de la production globale d’énergie ». L’émir a de son côté évoqué le fait qu’en cas de coupure du robinet à gaz russe dans le cadre de la crise ukrainienne, son pays « serait en mesure de remplacer 75% » de la production mais qu’elle « serait distribué à des prix très élevés vers l’Europe » car il s’agit de gaz naturel liquéfié qui aurait en temps normal dû aller à des pays asiatiques.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h45 : PMI manufacturier (USD)
17h00 : Discours de Buch (Bundesbank) (EUR)