Le Royaume-Uni fait le plein de vaccins !

EUR

Le conseiller du gouvernement français Jean François Delfraissy s’est prononcé aujourd’hui sur la chaîne d’information BFM au sujet du risque que représente le nouveau variant Omicron tout droit venu d’Afrique du Sud. Si aujourd’hui c’est le variant Delta qui est « le véritable ennemi » en étant à l’origine de la 5ème vague qui sévit en France, Omicron pourrait se faire ressentir davantage dans le courant du mois de janvier et ainsi prendre le relais.

Contre toute attente, l’activité dans le secteur manufacturier en France a augmenté au mois de novembre. L’indice PMI manufacturier de base 50 établi par IHS Markit a ainsi été publié à 55.9 après une lecture à 53.6 le mois précédent. A l’inverse, l’Allemagne rencontre à nouveau une baisse sur cet indice pour le quatrième mois consécutif. Les tensions sur la chaîne d’approvisionnement et la forte inflation ont pesé sur la croissance.

GBP

Hier lors de son discours, le Gouverneur de la Bank of England Andrew Bailey a fait le point sur l’économie du pays. S’il estime que l’impact du coronavirus s’estompe peu à peu, il reste très fort. Par ailleurs, le nouveau variant Omicron ne renforce pas les perspectives d’un changement de politique monétaire. En effet, depuis plusieurs semaines la banque centrale avait laissé penser qu’elle augmenterait ses taux directeurs avant la fin d’année. Aujourd’hui, les marchés ont réduit leurs attentes et d’après certains indicateurs seulement deux tiers des investisseurs voient un changement intervenir le 16 décembre. Pour autant la pression inflationniste s’intensifie outre-Manche. En effet, cette dernière a atteint un sommet de 10 ans au mois d’octobre, s’établissant à 4.2%. Andrew Bailey a tenu à rappeler que l’institution prévoit actuellement une inflation à 5% pour le premier trimestre 2022.

Jusqu’à présent, 32 cas de la variante Omicron ont été identifiés au Royaume-Uni. Le gouvernement britannique a annoncé mercredi via son Ministre de la Santé Sajid Javid l’achat de 114 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 (54 millions de doses du produit de Pfizer/BioNTech et 60 millions de doses de celui de Moderna) pour l’année prochaine et l’année 2023. Selon Javid, cela permettra au Royaume-Uni de “gagner du temps” avec le nouveau variant et d’être prêts “pour le long terme”.

Concernant l’inflation immobilière du mois de novembre, la hausse reste extrêmement soutenue à 0.9% alors que le consensus était fixé à 0.5%. Malgré l’arrêt en septembre des mesures de soutien qui avaient été mises en place durant la pandémie pour dynamiser le secteur immobilier, la hausse folle des prix dans l’industrie ne semble pas s’arrêter.

USD

Aux États-Unis l’indice ISM manufacturier est paru au-delà des attentes hier. Alors que le consensus prévoyait 60.8 l’indice a été publié à 61.1. Grâce à la forte demande que connaît la première économie mondiale, notamment en période de fêtes de fin d’année. Rappelons qu’une lecture au-dessus de 50 traduit la croissance de l’économie.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage (USD)
17h00 : Discours de Quarles (Fed) (USD)
17h30 : Discours de Barkin (Fed) (USD)
17h30 : Discours de Bostic (Fed) (USD)