Le FMI demande un effort de gestion budgétaire à la France

EUR

Le Fond Monétaire International a demandé à la France de maitriser ses finances publiques afin de ne pas creuser davantage la dette publique du pays. Si l’Institution reconnait au cours de sa visite annuelle une bonne gestion de l’augmentation des coûts de l’énergie, elle reste néanmoins très inquiète quant aux souhaits du gouvernement de maintenir le déficit public à hauteur de 5%. Malgré la demande de resserrement de budget demandé par le FMI, les prévisions de croissance pour la France demeurent identiques à 2.5% pour 2022 et 0.75% pour 2023.

En représailles à la suite de l’attentat mené à Istanbul le 13 novembre dernier, la Turquie a mené samedi soir un assaut aérien dans le nord de l’Irak et de la Syrie. En effet, Ankara accuse le parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) d’avoir organisé l’attaque à la bombe. Le conflit n’a fait que se renforcer dernièrement entre les deux parties du fait d’interventions militaires menées sur la frontière turque. Les provinces touchées, qui sont sous contrôle du PKK sont Raga, Hassaké et Alep. Dans la foulée, les Forces Démocratiques Syriennes ont réagi indiquant qu’une réponse forte et rapide aura lieu envers la Turquie.

GBP

Rishi Sunak s’est rendu pour la première fois à Kiev samedi. Celui-ci a déclaré son soutien à l’Ukraine et s’est engagé à poursuivre un soutien financier et matériel pour le pays en guerre. Même si les forces ukrainiennes arrivent à repousser l’armée russe depuis une semaine, le régime de Moscou continue cibler les infrastructures énergétiques en Ukraine notamment avec des attaques longues portées. Le Premier Ministre a déclaré qu’une nouvelle aide militaire d’une valeur de 50 millions de livre sterling sera fournie d’ici peu. Ce paquet comprend des canons antiaériens et des radars pour lutter contre les attaques aériennes russes.

USD

Le G7 souhaite prendre de nouvelles mesures pour le cas de la Corée du Nord. En effet, le pays a lancé vendredi un missile balistique intercontinental qui s’est écrasé au large de Hokkaido, une grande île au nord de l’archipel nippon. Il s’agit de l’une des armes les plus puissantes de la Corée du Nord. Face à une telle montée en puissance de l’armement utilisé par Pyongyang, le G7 redoute un essai à la bombe nucléaire. Le groupe comprenant les Etats-Unis, le Canada, la France, l’Allemagne, le Japon, la Grande Bretagne et l’Italie exige une réponse unie et rapide du conseil de sécurité afin de stopper la Corée du Nord.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Indice d’activité Fed Chicago (USD)
17h30 : Adjudication T-Notes (USD)
18h30 : Discours de Nagel (Bundesbank) (EUR)