L’Allemagne approuve enfin la livraison de chars à l’Ukraine !

EUR

D’après les réputés médias Der Spiegel et NTV, le gouvernement allemand aurait enfin approuvé l’expédition de chars « Leopard 2 » vers l’Ukraine. Depuis des semaines, le chef du gouvernement craignait qu’une telle décision pourrait mener à une escalade militaire avec Moscou et acter l’implication allemande dans le conflit, d’où son hésitation de passer à l’acte. Le Chancelier allemand Olaf Sholz devrait s’exprimer en début d’après-midi devant le Bundestag, la chambre basse du Parlement local, pour officialiser la nouvelle. Il devrait également autoriser les pays tierces qui le souhaitent, dont la Pologne, à livrer des Leopard 2 à Kiev. Cette annonce est un tournant majeur du conflit puisque l’Ukraine réclame à l’Ouest depuis des mois ces livraisons et que les experts estiment que ces véhicules militaires pourraient avoir un impact conséquent sur le champ de bataille. La réaction russe est à suivre de très près, puisqu’elle pourrait être à l’origine d’une nouvelle vague d’incertitudes.

GBP

Selon les informations du Times, l’Office pour la Responsabilité du Budget (l’organisme officiel en charge des prévisions économiques du pays) aurait prévenu le gouvernement que les prévisions de croissance à moyen-terme avait été surestimées par l’exécutif, et qu’il prévoyait de ce fait de les retoquer. En effet, l’OBR prévoirait ainsi de réduire les prévisions de 0.2 à 0.5 point de pourcentage. En conséquence, les finances publiques devront trouver 9.2 milliards de livres supplémentaires pour alimenter les mesures gouvernementales, limitant davantage la marge de manœuvre de l’état-major pour relancer la croissance.

USD

Selon l’enquête très suivie par les marchés menée par S&P tous les mois auprès des Responsables des Achats américains, l’activité des entreprises outre-Atlantique au mois de janvier s’est contractée pour le septième mois consécutif. Ce repli, plus faible qu’anticipé, frappe autant le secteur des services que manufacturier et est un nouvel indicateur de la récession qui se profile au sein du pays. Une des raisons qui justifie cette tendance est notamment la situation inflationniste, qui freine directement les dépenses de consommation.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

19h00 : Discours de Balz (Bundesbank) (EUR)