La Russie intensifie ses attaques dans l’est de l’Ukraine

EUR

Le gouverneur de la province russe de Belgorod, Vyacheslav Gladkov, a déclaré ce matin que « trois personnes ont été blessées » et 30 maisons endommagées suite à une attaque ukrainienne. Belgorod se situe à 40 kilomètres de la frontière ukrainienne. Il est important de noter qu’aucune vérification indépendante de ces évènements n’est possible pour confirmer l’incident.

La Russie a lancé un ultimatum aux forces ukrainiennes défendant l’usine métallurgique du complexe Azovstal dans la ville de Marioupol, leur demandant de « rendre les armes » avant midi (heure locale) si elles souhaitaient « rester en vie ». Les autorités ukrainiennes ont déclaré hier que pas moins de 1 000 civils se terraient dans des abris sous-terrain situés sous l’usine en ajoutant que Moscou bombardait les lieux sans interruption. Du côté du Ministre des Affaires Étrangères russe Sergueï Lavrov on affirmait ce matin dans une interview accordée à la chaîne de télévision indienne India Today que le pays a lancé une nouvelle étape dans ses attaques dans l’Est de l’Ukraine. Ces propos sont d’ailleurs corroborés par le camp adverse puisque le Président ukrainien Volodymyr Zelensky déclarait hier que le Russie initiait une nouvelle offensive dans le Donbass.

GBP

Dans une note publiée dimanche soir, le cabinet du Premier Ministre britannique Boris Johnson a annoncé que le chef d’État se rendra en Inde ce jeudi dans l’optique de rencontrer son homologue Narendra Modi. Officiellement les deux dirigeants échangeront sur « des partenariats stratégiques de défense, diplomatique et économique ». On imagine que la position de l’Inde envers la Russie sera également abordée puisque le pays n’a pas condamné l’agression de l’Ukraine et entretient toujours de bonnes relations économiques avec Moscou.

USD

Le Président de la Fed de Saint Louis James Bullard déclarait hier soir que l’inflation était actuellement bien trop élevée mais qu’elle se modèrerait en partie d’elle-même. Il estime par ailleurs que les anticipations des marchés quant à la future politique monétaire de la banque centrale permettent de garder la hausse des prix sous contrôle. Bullard a précisé qu’il était nécessaire que l’institution relève ses taux à 3.5% d’ici la fin d’année et que pour ce faire il pourrait y avoir une hausse soudaine de 75 points de base au cours d’une réunion. Pour rappel, la Fed se base généralement sur des hausses de 25 points de base – et un tel scénario serait donc trois fois supérieur aux actions classiques de la Réserve Fédérale.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Permis de construire (USD)
14h55 : Indice Redbook (USD)
18h05 : Discours d’Evans (Fed) (USD)