La Pologne frappée par deux missiles, le dollar monte !

EUR

Deux missiles ont frappé la Pologne hier à 15h40 dans le village de Przewodow à 8 kilomètres de la frontière avec l’Ukraine, faisant deux décès. Pour le moment les dirigeants internationaux jugent improbable que l’origine de cette attaque soit russe et appellent à éviter une escalade de la guerre en Ukraine. Du côté de Kiev, le Président Volodymyr Zelensky a directement accusé Moscou en expliquant que c’était « un message envoyé au G20 », alors que le ministère russe de la Défense dément son implication. Rappelons que le pays est membre de l’OTAN, contrairement à l’Ukraine, et se trouve donc sous protection du fameux article 5. Celui-ci implique que les autres pays membres pourraient considérer cette attaque armée comme un acte de violence à l’encontre de l’ensemble de l’OTAN ce qui pourrait les pousser à prendre des mesures de riposte. Le Président polonais Andrzej Duda a pour le moment temporisé en expliquant qu’il n’y avait pas signes d’une attaque intentionnelle à l’encontre de la Pologne et que les roquettes venaient probablement du système de défense aérien de l’Ukraine. Des consultations auront lieu toute la journée entre différents décideurs de l’OTAN au cours d’une réunion d’urgence dans l’optique « d’établir les faits ». Après la frappe, hier dans l’après-midi, le dollar s’est vivement renforcé face à ses contreparties en raison de son statut de valeur refuge. Ce dernier a depuis corrigé laissant penser que les investisseurs jugent peu probable une escalade du conflit.

GBP

L’inflation britannique du mois d’octobre était publiée ce matin à son plus haut depuis 1981, à 11.1% (contre 10.1% au cours du mois de septembre). Le chiffre est largement supérieur au consensus Reuters, qui anticipait 10.7%.

USD

Donald Trump a annoncé cette nuit qu’il allait se représenter aux élections à la présidence américaine en 2024. Ceci correspondra alors à la troisième candidature du septuagénaire à la Maison Blanche. Cette annonce prématurée est stratégique pour Trump puisque l’objectif serait d’écarter des projecteurs ses confrères républicains qui pourraient constituer des candidats crédibles et être vus comme des concurrents, tels que son ancien Vice-Président Mike Pence ou le Gouverneur de l’Etat de Floride Ron DeSantis.

Par ailleurs, concernant les élections de mi-mandat au Sénat, les démocrates ont emporté la majorité en emportant au moins 50 sièges sur 100. À ceci s’ajoute le vote supplémentaire de la Vice-Présidente Kamala Harris, leur prodiguant l’ascendant face aux républicains. Un second tour pour le dernier siège du Sénat aura lieu de le 6 décembre prochain pour l’Etat de Géorgie entre le démocrate Raphael Warnock et le républicain Herschel Walker.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h15 : Discours de Bailey (BoE) (GBP)
15h50 : Discours de Williams (Fed) (USD)
16h00 : Discours de Lagarde (BCE) (EUR)
20h35 : Discours de Waller (Fed) (USD)