La journée la plus chargée de décembre pour les investisseurs !

EUR

La France va intensifier ses restrictions de voyage vers et depuis le Royaume-Uni, où Omicron sévit fortement. En l’occurence les tests ne seront désormais valides plus que 24h, contre 48h précédemment, et seuls les motifs impérieux de voyage seront acceptés. Les personnes arrivant sur le territoire en provenance du Royaume-Uni devront s’isoler pendant 7 jours mais pourront sortir de quarantaine après 48h sous condition d’un test de dépistage négatif.

Le nouveau Chancelier allemand Olaf Scholz a déclaré mercredi devant le Bundestag, le parlement local, que son gouvernement fera le nécessaire pour que le pays puisse entreprendre sa transformation la plus importante depuis un siècle. Il a principalement évoqué des problématiques locales, comme la modernisation à long terme de l’économie et de la société face aux enjeux climatiques, et a expliqué que la priorité actuelle était de tacler la pandémie. Scholz a également souligné la nécessité de solidifier l’Union Européenne et les liens avec les alliés transatlantiques contre la menace sécuritaire que représente la Russie.

Les investisseurs auront en début d’après-midi les yeux rivés sur la Banque Centrale Européenne et sa Présidente Christine Lagarde, pour la dernière réunion monétaire de l’année. Si rien ne devrait changer quant à la politique menée actuellement, les commentaires de Lagarde quant à l’évolution d’Omicron seront particulièrement surveillés par les marchés. Au regard de l’évolution de la pandémie, la banque centrale devrait être confortée dans son choix de maintenir ses taux directeurs bas à moyen terme.

GBP

Le Royaume-Uni, en plein raz-de-marée Omicron, enregistrait hier son plus grand nombre de cas quotidiens de COVID-19 depuis l’éclatement de la crise sanitaire, à 78 610. C’est environ 10 000 infections de plus que le précédent pic enregistré au cours du mois de janvier. Le principal conseiller scientifique du gouvernement, le professeur Chris Whitty, a alerté que d’autres records seraient battus au cours de ces prochaines semaines. Le Premier Ministre Britannique Boris Johnson a ainsi de nouveau appelé les britanniques à travers un communiqué de presse à recevoir leur troisième dose, tout en précisant que le gouvernement ne prévoyait pour le moment pas de mettre en place davantage de restrictions.

Ce jeudi est un jour crucial d’un point de vue économique pour les investisseurs d’outre-Manche, puisque la Bank of England devra comme la Banque Centrale Européenne statuer quant à sa politique monétaire : l’institution va-t-elle relever ses taux directeurs pour contrer l’inflation pesante ou préfèrera-t-elle attendre d’y voir plus clair quant à Omicron ? La BoE est depuis quelques semaines plus dure à lire que ses consoeurs, ce qui pourrait amener de la volatilité sur la livre sterling.

USD

Hier soir se tenait le très attendu discours du Président de la Fed Jerome Powell. La banque centrale américaine a ainsi décidé d’accélérer la réduction de ses rachats d’actifs et pourrait rehausser ses taux directeurs à trois reprises en 2022. La posture de la Réserve Fédérale est donc encore plus agressive qu’au mois de janvier. Pour autant, le dollar n’a pas fortement fluctué sur les marchés dans la foulée du discours car ces annonces étaient attendues. Le réel impact de cette politique monétaire sur la valeur du billet vert se ressentira davantage sur le long terme, où la devise américaine pourrait se renforcer en raison du différentiel de politiques monétaires qui se creuserait avec les autres banques centrales majeures.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h00 : Décision de politique monétaire de la BoE (GBP)
13h45 : Décision de politique monétaire de la BCE (EUR)
14h30 : Conférence de presse de Christine Lagarde (BCE) (EUR)
14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage (USD)
15h15 : Production industrielle (USD)
15h45 : PMI Services (USD)