La Fed frappe très fort

EUR

Surprenant totalement les marchés, la Banque Nationale Suisse a décidé ce matin d’augmenter son taux directeur de 0.5 point de pourcentage, de -0.75% à -0.25%, dans l’optique de « contrer les pressions inflationnistes ». C’est la première fois en 7 ans que la banque centrale suisse agit de la sorte. En conséquence, le franc s’est renforcé sur les marchés – et notamment face à l’euro.

GBP

La Première Ministre écossaise Nicola Sturgeon a relancé hier la campagne pour l’indépendance de l’Écosse. Rappelons que le pays est très divisé quant à l’appartenance au Royaume-Uni mais avait malgré tout décidé de rester à 55% lors du dernier vote en 2014. Sturgeon a ainsi dévoilé ce mercredi une première série de livres blancs évoquant les arguments qui requièrent l’organisation d’un référendum par le Parlement … et ce même sans l’aval du gouvernement britannique, alors que Londres soutient mordicus que ce dernier est légalement obligatoire. Le Premier Ministre britannique Boris Johnson a d’ailleurs déclaré : « la décision des écossais de rester dans le Royaume-Uni est récente et il est important de la respecter ».

Les marchés attendent aujourd’hui une nouvelle action de la Bank of England, qui pourrait augmenter ses taux directeurs pour la cinquième fois depuis le mois de décembre dans l’optique de tacler l’inflation proche des 10% outre-Manche. Les investisseurs s’attendent au moins à un relèvement de 25 points de base, mais 50% d’entre-deux estiment que l’institution pourrait même procéder à une hausse de 50 points de base. Il sera cependant nécessaire de suivre les commentaires de la BoE quant aux signes récents d’une récession, alors que le pays semble être actuellement, selon les analyses du FMI et de l’OCDE, l’économie la plus faible parmi les pays les plus riches du monde.

USD

La Fed a accéléré hier en remontant contre le cours des discours récents son taux directeur de 75 points de base, contre des prévisions fixées à 50 points de base, dans l’optique de combattre l’inflation. Une telle hausse de taux n’était pas intervenue depuis 1994. Les nouvelles prévisions de la banque centrale laisse envisager que le resserrement monétaire restera intense dans les mois à venir. D’après le célèbre « dot plot », qui récapitule les prévisions concernant le niveau des taux directeurs pour chaque membre de l’institution, le taux directeur principal atteindra 3.4% d’ici la fin d’année (alors qu’en mars les anticipations étaient à 1.9%). Il est donc hautement probable que le mois de juillet voit une nouvelle hausse de 75 points de base.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Permis de construire (USD)
14h30 : Inscriptions au chômage hebdomadaires (USD)
19h00 : Discours de Wuermeling (Bundesbank) (EUR)