La dette italienne inquiète les investisseurs

EUR

Hier, le Ministre allemand de la santé, Karl Lauterbach, a affirmé qu’une quatrième dose de vaccin sera nécessaire dans la lutte contre la pandémie de coronavirus et notamment face au variant Omicron. L’Allemagne a d’ores et déjà commandé 80 millions de doses d’un vaccin fabriqué par BioNTech visant spécifiquement Omicron, et qui devrait arriver au printemps prochain. Le pays a également commandé quatre millions de doses du vaccin Novavax qui devrait arriver en janvier, et 11 millions de doses du nouveau vaccin Valneva, en attente d’autorisation de mise sur le marché.

La ministre du Travail Élisabeth Borne a appelé hier les entreprises françaises à se préparer à élargir le télétravail pour la rentrée. Interrogée par Europe1, elle souhaite que les entreprises prévoient “3-4 jours par semaine”. En effet, faute de consensus pour le moment, le gouvernement français n’a pas encore intégrer le pass sanitaire pour les entreprises dans son projet de loi. Or, la menace du variant Omicron est sérieuse et pourrait entraver le début d’année des entreprises, c’est pourquoi le gouvernement français n’exclut pas de soutenir un éventuel amendement en ce sens lors de l’examen du texte au Parlement.

L’Italie est de nouveau dans la tourmente concernant sa dette souveraine. En effet la Banque centrale européenne réclame le paiement de l’aide d’urgence accordée l’année dernière. Pour les transalpins la crise sanitaire a coûté très cher, puisque la dette publique s’établit maintenant à 153.5% du PIB. Mais l’échéance prévue au mois de mars ravive les inquiétudes des investisseurs qui estime qu’une crise de la dette de la troisième économie européenne pourrait destabiliser l’ensemble du bloc monétaire. Le seul atout de l’Italie semble être son Premier ministre Mario Draghi, ancien directeur de la banque centrale qui bénéficie d’une solide crédibilité. Cependant, Christine Lagarde sera-t-elle prête à tenir la même ligne de conduite que son prédécesseur ?

GBP

Mauvais chiffres économiques pour la Grande-Bretagne ! Selon l’office anglais des statistiques (ONS), le déficit de la balance des paiements courants se creuse, il est tombé à 24 millions pour le dernier trimestre 2021. La croissance de l’économie britannique a été révisée en baisse au troisième trimestre de cette même année. Le produit intérieur brut (PIB) avait été estimé à 1,3% pour la période juillet-septembre par l’ONS stimulé par la levée de nombreuses restrictions liées à la pandémie de COVID-19. Cependant, le variant omicron est passé en entachant les résultats anglais. Le PIB annuel de la Grande-Bretagne est quant à lui sorti légèrement meilleur qu’attendu.

Par ailleurs, le Ministre de l’Europe français Clément Baune a indiqué que les négociations avec la Grande-Bretagne concernant les accords de pêche reprendront au début du mois de janvier. Dans le cas où les pourparlers viendraient une nouvelle fois à échouer, une juridiction spéciale sera créée permettant d’arbitrer non plus diplomatiquement mais légalement, le désaccord entre Londres et les pays du bloc.

USD

Publiée hier par le bureau national américain d’analyse, la croissance de l’économie américaine a progressé par rapport aux trois mois précédents au troisième. Ces données confirment ainsi les statistiques définitives du produit intérieur brut publiées hier par le département du Commerce. Les dépenses de consommation ont fortement augmenté en octobre et le secteur manufacturier s’est montré très dynamique, un secteur clé des Etats-Unis. Le déficit commercial s’est en outre fortement réduit en octobre, les exportations atteignant un niveau record. Le taux de chômage est, pour sa part, tombé à un creux de 21 mois, à 4.2%. Ainsi, la reprise de l’économie se maintient mais un important ralentissement est à prévoir notamment dû au variant Omicron.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Inscriptions hebdomadaires au chomage (USD)
14h30 : Commandes des biens durables (USD)
16h00 : Ventes de logements neufs (USD)
16h30 : Indice Michigan de confiance des consommateurs (USD)