La démission de Liz Truss après 44 jours au pouvoir

EUR

Le Président du Conseil Européen Charles Michel et la Présidente de la Commission Européenne Ursula von der Leyen ont annoncé que les dirigeants des Vingt-Sept s’étaient enfin mis d’accord sur « un plan » dans la nuit d’hier à aujourd’hui pour « mettre au point des mesures » dans les prochains jours afin d’endiguer la flambée des prix de l’énergie. Cela faisait des semaines que les différents pays membres négociaient sans succès en raison de désaccords d’opinion majeurs liés à des intérêts divergents. Selon les conclusions distillées dans le communiqué récapitulatif les États membres ont notamment décidé d’un encadrement temporaire du prix de gros dans les transactions de gaz naturel et de favoriser les achats en commun de gaz dans l’optique de bénéficier du poids économique agrégé de l’Union Européenne, plutôt que de se faire concurrence sur le marché mondial et donc alimenter l’augmentation des prix.

GBP

C’est un réel coup de tonnerre ! Liz Truss a hier pris ses responsabilités et a été forcée d’annoncer sa démission en raison de sa grandissante impopularité au sein de son parti des Conservateurs, ajoutant à la volatilité politique constatée dans le pays. C’est tout simplement du jamais vu outre-Manche puisque cette dernière abandonne ses fonctions après seulement 44 jours à la tête du gouvernement. Elle restera en poste jusqu’à ce que son successeur soit trouvé. Les noms qui ressortent principalement sont celui de son rival lors de la dernière élection Rishi Sunak (l’ancien Ministre des Finances), Penny Mordaunt (arrivée à la troisième place) ou encore … Boris Johnson. Ce dernier aurait d’ailleurs selon les informations de certains médias déjà commencé à solliciter les membres de son parti en privé, en appelant même Rishi Sunak à reformer le duo de ces dernières années. Nous serons fixés sur le nom définitif du prochain Premier Ministre lundi ou vendredi prochain.

Il est bon de rappeler que l’instabilité politique au Royaume-Uni depuis de nombreuses années inquiète les marchés : démissions de membres éminents des gouvernements, scandales, volatilité dans la ligne directrice de l’État-Major, changements politiques structurels (Brexit)… Depuis la démission de David Cameron en 2016 à la suite du référendum validant le Brexit allant à l’encontre de sa volonté personnelle, c’est donc pas moins de quatre Premiers Ministres Conservateurs qui se seront succédés, traduisant le chaos au sein du parti. On comprend ainsi aisément pourquoi le groupe politique de droite, historiquement numéro un dans le cœur des britanniques, perd de son influence et est désormais devancé de loin par le parti de gauche des Travaillistes.

USD

Le yuan chinois est tombé ce vendredi à son plus faible niveau face au dollar depuis 2008, malgré les tentatives des banques étatiques de stabiliser le marché en vendant des dollars massivement contre de la devise chinoise.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h10 : Discours de Williams (Fed) (USD)
16h00 : Confiance des consommateurs (EUR)