La course à la chancellerie allemande plus serrée que jamais !

EUR

Nous sommes à l’orée d’une nouvelle ère en Allemagne, puisque les élections à la Chancellerie se tiendront ce dimanche. Hier soir, les sept prétendants majeurs s’affrontaient une dernière fois sur différents sujets, tels que l’imposition, la dette et la politique étrangère. La course est plus serrée que jamais à seulement deux jours du moment fatidique. Selon un sondage commandé par la chaîne de télévision ZDF, Armin Laschet de la CDU (le parti de Merkel) se dresse à 23% d’intention de votes contre 25% pour le socio-démocrate et actuel Ministre des Finances Olaf Scholz. Les Verts montent eux d’un demi-point, à 16.5%, et joueront probablement un rôle majeur dans le gouvernement.

GBP

Pour sa très attendue intervention, la Bank of England a maintenu sa politique monétaire inchangée. Pour autant la livre sterling s’est renforcée face à ses contreparties en raison des déclarations ayant accompagné cette décision. Selon l’institution, la probabilité d’avoir à augmenter les taux directeurs « se renforce » en raison des prévisions d’inflation pour 2021 qui devraient excéder les 4%, soit plus de deux fois son objectif. Si la BoE estime que ce phénomène sera temporaire, deux décisionnaires ont appelé à arrêter immédiatement les rachats d’actifs de 895 milliards de livres sterling, alors que ceux-ci doivent théoriquement durer jusqu’à la fin de l’année. Ces déclarations vont donc de le sens de celles de la Fed, qui tenait mardi un discours similaire, ou encore la banque centrale norvégienne qui augmentait ses taux ce jeudi.

USD

Les inscriptions hebdomadaires au chômage parues hier aux États-Unis font état de 351 000 nouveaux bénéficiaires. C’est la deuxième semaine consécutif de hausse pour cet indicateur, montrant que le marché du travail est loin d’être totalement rétabli outre-Atlantique. C’est notamment l’ouragan Ida qui est mis en cause dans ce sursaut.

Le groupe chinois Evergrande, endetté à hauteur de 305 milliards de dollars, s’approche chaque jour de plus en plus d’un défaut de paiement envers ses investisseurs. D’après les sources de l’agence de presse Reuters, il aurait d’ores-et-déjà manqué le paiement de sa plus récente échéance d’intérêts offshore, s’élevant à 83.5 millions de dollars. Evergrande entre ainsi dans une période de grâce de 30 jours pendant laquelle il devra tout faire pour répondre à cette obligation. Il semblerait que pour le moment le groupe priorise ses paiements d’intérêts onshore, comme en témoigne une échéance honorée cette semaine. Si la Banque Populaire de Chine (la banque centrale locale) a injecté des fonds dans les marchés ce vendredi, ce qui peut être perçu comme une marque de soutien, les autorités demeurent pour le moment silencieuses sur les problèmes du mastodonte Evergrande. Passé ce délai, le défaut sera acquis sur cette dette. Nous devrions en savoir plus dans les dix prochains jours, avant que la Chine n’entre en vacances à l’occasion de l’anniversaire de la fondation de la République Populaire de Chine. Rappelons que le marché immobilier représente environ 40% de la fortune des ménages chinois. La faillite d’une telle société serait donc catastrophique pour la deuxième économie mondiale. Sur le Vieux Continent, la Présidente de la Banque Centrale Européenne estimait hier lors d’une interview accordée à CNBC que les risques de contagion en Europe face à une éventuelle faillite seraient « limités » en raison de l’exposition mineure des investisseurs locaux. Même son de cloche pour le Vice-Gouverneur de la Bank of England Sam Woods, qui juge que « l’exposition directe des banques et sociétés d’assurance britanniques n’est pas matérielle ». Pour autant, il note que « la question est de savoir la manière dont les autorités chinoises vont décider de gérer ce dossier » car « cela pourrait à un moment représenter quelque chose dont il faudra se soucier ».

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h50 : Discours d’Elderson (BCE) (EUR)
15h15 : Discours de Lane (BCE) (EUR)
16h00 : Discours de Powell (Fed) (USD)
16h00 : Discours de Bowman (Fed) (USD)
16h00 : Discours de Clarida (Fed) (USD)
16h00 : Ventes de logements neufs (USD)