La Bundesbank alerte la BCE quant à l’inflation

EUR

Le directeur de la Bundesbank Joachim Nagel a appelé la Banque Centrale Européenne à prendre une décision concernant ses taux directeurs. En effet celui-ci dans son discours d’hier à Eltville, en Allemagne, a expliqué craindre surtout que l’institution n’agisse trop tard pour contrer une inflation amenée à continuer d’augmenter avant la fin de l’année. Ainsi, son souhait est de mettre un terme au programme de rachat d’actifs destiné à soutenir l’économie pendant la pandémie d’ici la fin du mois de juin et d’augmenter les taux de dépôt d’ici le mois de juillet. Rappelons que l’inflation dans la zone euro a largement dépassé les objectifs initiaux fixés par la BCE, qui sont à 2%, pour atteindre 7.5%.

GBP

Au Royaume-Uni la flambée croissante des prix inquiète de plus en plus et une récession est attendue pour le second semestre. L’Institut national de recherche économique et sociale (NIESR) a publié ses prévisions concernant l’économie britannique. Les chiffres du PIB des deux prochains trimestres sont attendus en baisse de respectivement 0.2% et 0.4%. Cela fait suite à l’annonce de la Banque d’Angleterre qui avait également diminué ses prévisions de croissance. Par ailleurs, l’institut NIESR a également révisé les chiffres de l’inflation indiquant que celle-ci devrait culminer à 8.3% pour la fin d’année. Le consensus d’analystes a aussi souligné qu’environ 1.5 million de ménages britanniques devraient faire face à des factures alimentaires et énergétiques pouvant dépasser leur revenu disponible.

USD

Dans un discours prononcé mardi John Williams, Président de la Fed de New York, a reconnu que la tâche de la Fed, qui consiste à tempérer une économie en pleine effervescence sera difficile mais « pas insurmontable ».

Le message de Williams a été délivré à un moment tumultueux pour les marchés financiers puisque les investisseurs se préparent à la fin des mesures de relance mises en place par les banques centrales pendant deux ans pour lutter contre la pandémie. Les coûts d’emprunt américains sont également en forte hausse : le bon du Trésor américain à dix ans se négocie actuellement à environ 3%, soit une hausse d’un point de pourcentage depuis mars.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h30 : Discours de Buch (Buba) (EUR)
14h20 : Discours de Schnabel (BCE) (EUR)
14h30 : IPC Core (USD)
18h00 : Discours de Bostic (Fed) (USD)
19h00 : Discours de Waller (Fed) (USD)