La BCE confirme surveiller le taux de change EURUSD

EUR

La Présidente de la Banque Centrale Européenne Christine Lagarde a déclaré ce jeudi lors d’un évènement organisé à Riga qu’il était nécessaire d’observer les décisions de politique monétaire de la Fed puisque ces dernières ont un impact majeur sur les marchés financiers, et notamment sur la valeur de l’euro qui a chuté dramatiquement face au dollar depuis plus d’un an. « Clairement, le taux de change importe et doit être pris en considération dans nos projections d’inflation » expliquait ainsi Lagarde ce matin. Elle a pour autant réexpliqué, comme la semaine dernière, que la BCE ne pouvait copier purement et simplement les décisions de la banque centrale américaine en raison des différences intrinsèques de leurs économies respectives. Cette annonce intervient à la suite de l’officialisation hier soir d’une nouvelle hausse des taux directeurs de la Fed dans l’optique de lutter contre l’inflation, ce qui amène les investisseurs à penser que la BCE pourrait suivre le même chemin. Dans la foulée de l’annonce, le dollar s’est renforcé hier soir et ce matin face à l’euro, en direction des plus bas niveaux constatés historiquement. Il semblerait d’ailleurs que les membres du comité exécutif de la BCE qui souhaitent ralentir quant à la normalisation de la politique monétaire se multiplient. En effet, si l’institution européenne avait également augmenté ses taux de 75 points de base la semaine dernière, ce matin le gouverneur de la Banque d’Italie Fabio Panetta déclarait lors du même évènement à Riga qu’il semblerait que la BCE préfère adopter une stratégie de hausses de taux progressives, puisque des augmentations trop rapides pourraient faire du mal à la croissance, aux prix de l’immobilier et également aux marchés financiers dans leur globalité. En marge de cet évènement, c’est le Président de la Banque du Portugal Mario Centeno qui a expliqué dans une interview qu’il estimait que la BCE avait très probablement fait une grande partie du chemin nécessaire dans sa remontée des taux directeurs. Les déclarations individuelles de chaque membre seront donc particulièrement à suivre dans les prochaines semaines puisque si elles continuent dans cette tendance, elle pourrait catalyser une nouvelle baisse de la paire EUR/USD.

GBP

La livre sterling aussi souffrait ce matin face au billet vert (-1.2%), après la décision d’hier de la Réserve Fédérale américaine. La Bank of England annoncera en début d’après-midi l’actualisation de sa politique monétaire. Il est attendu qu’elle augmente son taux directeur principal de 75 points de base également, pour atteindre 3%, mais certains analystes estiment qu’un mouvement moindre de 50 points de base pourrait être mis en place car il semblerait que l’économie britannique ralentisse et l’instabilité politique et fiscale récente n’aide pas à éclaircir l’horizon économique.

USD

Comme mentionné précédemment, la Fed a hier soir décidé d’augmenter son taux directeur de 75 points de base, pour atteindre 3.75%-4%, soit le plus haut niveau depuis 2008. Si l’institution a signalé qu’elle devrait à l’avenir entreprendre des réductions moindres, le Président Jerome Powell a précisé « qu’il est très prématuré de penser à une pause ».

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h00 : Politique monétaire de la BoE (GBP)
13h00 : Discours de McCaul (BCE) (EUR)
13h30 : Inscriptions hebdomadaires au chômage (USD)
14h45 : PMI services (USD)
15h15 : Discours de Bailey (BoE) (GBP)
21h30 : Discours de Mann (BoE) (GBP)