La Bank of England vient à la rescousse de l’économie britannique

EUR

La Commission Européenne a proposé ce mercredi aux vingt-sept états membres de nouvelles sanctions contre la Russie. Cette réaction fait suite à la décision de Moscou d’avoir organisé un « référendum » en Ukraine afin d’annexer les quatre régions occupées. L’officialisation de cette annexion pourrait intervenir dans les prochains jours.

De plus en plus de membres du comité exécutif de la Banque Centrale Européenne évoquent l’hypothèse d’une hausse de taux majeure pour la prochaine réunion de l’institution, qui aura lieu le 27 octobre. Ce matin c’est le décideur de la Banque de Lituanie Gedimas Simkus qui a déclaré être en faveur d’une hausse de 75 points de base aux micros de Bloomberg TV, tout en ajoutant que « 50 points de base serait l’option minimum ». Une telle action pourrait relancer l’euro à la hausse, si la stratégie venait à s’installer à moyen terme. Récemment c’était Peter Kazimir (gouverneur de la Banque Nationale de Slovaquie), Olli Rehn (gouverneur de la Banque de Finlande) et Robert Holzmann (gouverneur de la Banque Nationale d’Autriche) qui s’étaient dits en faveur d’une hausse de 75 points de base.

GBP

La Bank of England a annoncé ce mercredi en milieu de journée un important plan de soutien au marché obligataire, en achetant pour 65 milliards de livres sterling d’obligations britanniques à longue maturité. Cette action prise afin de calmer les marchés suite à l’annonce du plan budgétaire expansionniste et massif annoncé par le gouvernement Truss a permis de faire baisser le rendement à 10 ans de 4.5% à 4%. Ce matin, la Première Ministre Liz Truss est enfin sortie du silence après ces quelques jours chaotique outre-Manche, en expliquant qu’elle souhaitait aller au bout de son plan « controversé » dans l’optique de dynamiser la croissance. Selon elle, il est « urgent » de prendre des actions concrètes pour « lutter contre l’inflation », confirmant donc le refus de faire marche arrière.

USD

Le Président de la Fed d’Atlanta Raphael Bostic s’est prononcé hier en faveur d’une quatrième hausse consécutive de 0.75% des taux d’intérêt. Au regard de la résilience de l’économie américaine face aux mesures déjà prises et de la persistance de l’inflation élevée, la banque centrale devrait selon lui continuer sur sa lancée pour la prochaine réunion du comité exécutif qui aura lieu début novembre. Il a également déclaré qu’il s’attendait à une hausse de 0.5% en décembre.  Cela porterait le taux directeur de la Fed (actuellement entre 3% à 3.25%) à une nouvelle fourchette cible de 4.25% à 4.5%.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h30 : Discours de Ramsden (BoE) (GBP)
14h30 : Bénéficiaires réguliers de l’allocation chômage (USD)
14h30 : PIB (USD)
15h30 : Discours de Bullard (Fed) (USD)
19h00 : Discours de Mester (Fed) (USD)
19h00 : Discours de Lane (BCE) (EUR)