Fed : “les connaissances relatives à l’inflation sont faibles”

EUR

C’est officiellement la fin de la présidence française de l’Union Européenne, qui s’achève ce jeudi 30 juin. Cette dernière présentait un programme ambitieux qui a été chamboulé par l’invasion Russe de l’Ukraine le 24 février dernier. C’est désormais la République Tchèque qui prendra la relève, à partir de demain.

GBP

Le gouverneur de la Bank of England Andrew Bailey a déclaré hier que le Royaume-Uni souffrait d’un ralentissement économique supérieur aux autres grandes économies mondiales, et que l’inflation devrait s’installer plus durablement au sein du pays qu’ailleurs. Rappelons que les prévisions de la banque centrale tablent sur une hausse des prix de 11% pour la fin d’année et que, même si des signes de ralentissement apparaissent, le choc au niveau du pouvoir d’achat est sans précédent et entretient un cercle vicieux.

USD

Dans le cadre du forum organisé par la Banque Centrale Européenne à Sintra, le Président de la Fed Jerome Powell est lui aussi intervenu hier. Il a ainsi déclaré qu’au cours de l’année passée la banque centrale américaine a « compris à quel point les connaissances relatives à l’inflation sont faibles » … une remarque peu rassurante de la part d’un des hommes politiques les plus puissants du monde dont le rôle principal est justement la stabilité des prix. Il a également ajouté qu’il n’y a absolument « aucune garantie » que l’institution parvienne à contrôler l’inflation galopante sans heurter le marché du Travail. Selon lui, le chemin s’accompagnera de « nombreuses douleurs » économiques mais que « la pire d’entre elle serait de ne pas s’attaquer à l’inflation et de lui permettre de s’installer durablement ».

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Revenu des ménages (USD)
15h30 : Discours de Lagarde (BCE) (EUR)