Face aux menaces nucléaires, l’AIEA dépêche des experts en Ukraine

EUR

Aujourd’hui se tient une réunion au Luxembourg avec les Ministres de l’énergie de l’Union Européenne. L’objectif est de déterminer un calendrier précis à suivre pour plafonner le prix du gaz à l’échelle du bloc économique. Si aucune décision n’est attendue avant plusieurs semaines, ces discussions doivent permettre de donner des informations concrètes à la Commission européenne afin de légiférer. Grâce à un début d’hiver particulièrement doux et une politique d’économie dans l’UE, les pays ont tout de même pu remplir leurs réserves pour faire face à l’hiver. Ce ralentissement de la consommation a permis notamment au prix du gaz de baisser à 93.35 €/MWh, soit son oplus bas niveau depuis le mois de juin.

L’Agence Internationale de l’Énergie Atomique a déclaré hier qu’elle allait envoyer des inspecteurs dans les prochains jours en Ukraine. Cette décision fait suite aux allégations de la Russie indiquant que deux sites atomiques ukrainien serait en pleine préparation de « bombes sales ». Démenti immédiatement par le gouvernement de Kiev, le Ministre des affaires étrangères ukrainien, Dmytro Kuleba a demandé immédiatement une expertise de l’agence. Dans la foulée, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg a averti la Russie de ne pas utiliser de prétexte pour justifier une escalade du conflit.

GBP

C’est officiel, l’ancien Ministre des finances Richi Sunak est devenu le nouveau Premier ministre britannique. Seul à avoir pu réunir les parrainages nécessaires et profitant du retrait de Boris Johnson, Richi Sunak doit donc aujourd’hui faire face à de gros défis politiques et économiques. Officiellement intronisé aujourd’hui par le roi Charles III, le nouveau Premier ministre va devoir rebâtir la stabilité financière de la Grande-Bretagne après le désastre engendré sur les marchés par le « mini-budget » de Liz Truss. Dans sa première déclaration, Rishi Sunak a indiqué qu’il était primordial pour le royaume de retrouver de la stabilité et de l’unité. Dans le même temps, il doit réduire drastiquement les dépenses du gouvernement. S’il a été très bien accueilli par les économistes et investisseurs, ces derniers doutent quand même de sa capacité à allier coupes budgétaires et maintien d’unité du parti.

USD

Dans la continuité de sa campagne pour les élections de mi-mandat, Joe Biden a fustigé les plans économiques des Républicains les prévenant d’un « chaos » pour la première économie de la planète. En effet l’opposition a menacé le gouvernement de ne pas approuver une augmentation de la dette américaine l’année prochaine si le Président américain ne réduisait pas certaines de ses dépenses budgétaires.

Par ailleurs, les chiffres des PMI américains, tant service que manufacturier, sont sortis en baisse pour le mois d’Octobre, traduisant la contraction économique outre-Atlantique.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

15h45 : PMI Manufacturier (USD)
17h00 : Discours de Yellen (USD)