Escalade des tensions entre la Russie et l’Ukraine

EUR

Le pont de 19 kilomètres reliant la Crimée à la Russie a été l’objet samedi d’une attaque ukrainienne revendiquée, qualifiée d’ « attaque terroriste » par le Président Vladimir Poutine. Ce pont est indispensable pour approvisionner la région, où est d’ailleurs mobilisée actuellement une partie des troupes russes. En réponse, Moscou a bombardé plusieurs villes ukrainiennes (dont Kiev) ce lundi matin, faisant de nombreuses victimes et causant d’importants dégâts. Les frappes ont eu lieu en heure pleine, une décision délibérée pour faire davantage de victimes estime l’État-Major ukrainien. Rappelons que la Russie nie viser intentionnellement des civils. Ce contexte de hautes tensions vient augmenter le sentiment de risque sur les marchés, ce qui profite ce matin à la valeur refuge qu’est le dollar américain.

GBP

Le très suivi indice des prix immobiliers Halifax, qui mesure la variation des prix des biens immobiliers financés par l’un des plus gros prêteurs britanniques, est tombé ce vendredi en rythme mensualisé à -0.1%. Le marché britannique connaît un ralentissement considérable depuis quelques semaines en raison de la politique monétaire pratiquée par la Bank of England puisque cette dernière avait de nouveau monté son taux directeur le 22 septembre dernier de 50 points de base, pour atteindre 2.25%.

USD

Le taux de chômage aux Etats-Unis est sorti à la baisse ce vendredi, à 3.5% contre 3.7% le mois dernier. Si cette baisse de 0.2 points de pourcentage est en apparence encourageante pour l’économie Outre-Atlantique, il faut rappeler que la Fed ne serait pas contre un léger relâchement du marché du Travail. En effet, plus un taux de chômage est faible, plus la pression inflationniste augmente via un environnement de salaires élevés.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h00 : Discours de Nagel (Bundesbank) (EUR)
15h00 : Discours de Lane (BCE) (EUR)
17h00 : Réunion du FMI (USD)
19h35 : Discours de Brainard (Fed) (USD)