Crise politique au Royaume-Uni

EUR

Les données publiées hier montrent que l’inflation allemande en rythme annualisé du mois de septembre est montée à 10%, alors qu’elle n’était que de 7.9% en août. Le pays n’a pas vu un tel niveau de hausse des prix depuis 1951. Pour protéger l’économie face à la hausse des prix de l’énergie, le gouvernement Scholz a officialisé hier le déblocage d’une enveloppe 200 milliards d’euros, qui vient s’ajouter à une enveloppe déjà annoncée précédemment de 100 milliards d’euros.

Du côté des Pays-Bas, l’inflation du mois de septembre en rythme annualisé parue ce matin fait état d’une hausse des prix de 17.1% (contre 13.7% en août) ! Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement de la cinquième économie de la zone euro a déclaré qu’il allait dépenser 18 milliards d’euros l’année prochaine pour lutter contre la hausse des prix.

GBP

C’est une réelle crise de confiance politique qui prend place outre-Manche. D’après un sondage de popularité YouGov publié hier, le parti d’opposition travailliste dispose d’une avance de 33 points sur le gouvernement Conservateur de la nouvelle Première Ministre Liz Truss. C’est un record historique, alors que l’enquête a commencé à prendre place à la fin des années 90. Sur les 1 700 britanniques consultés, 54% se sont déclarés en faveur des travaillistes contre 21% des conservateurs. Lors d’un meeting politique organisé cette semaine pour le « Labour Party », le Responsable du parti Sir Keir Starmer a distillé un message clair : le contexte actuel est le plus propice depuis 2010 pour que les travaillistes gagnent les prochaines élections et accèdent au pouvoir. Malgré tout, il est à noter que depuis le krach constaté sur la livre sterling à la suite des annonces budgétaires de la semaine dernière, la devise britannique a corrigé et se rapprochait ce matin de son niveau précédant l’officialisation de ces mesures face au dollar.

USD

Le PIB américain pour le deuxième trimestre paraissait hier à -0.6%, faisant suite à la contraction de 1.6% du premier trimestre. Selon la définition évoquée dans les livres, le pays est donc officiellement en récession puisque une telle situation est affirmée lors de deux trimestres consécutifs de contraction économique.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h00 : Discours de Elderson (BCE) (EUR)
14h30 : Discours de Barkin (Fed) (USD)
14h30 : Revenus des ménages (USD)
15h00 : Discours de Brainard (Fed) (USD)
15h00 : Discours de Mester (Fed) (USD)
15h00 : Discours de Williams (Fed) (USD)
15h45 : Indice PMI de Chicago (USD)
17h00 : Discours de Bowman (Fed) (USD)
17h30 : Discours de Schnabel (BCE) (EUR)
22h15 : Discours de Williams (Fed) (USD)