COVID-19 : le gouvernement anglais attentiste

EUR

Le Premier Ministre français Jean Castex a hier annoncé une série de mesures pour freiner la propagation du COVID-19 lors d’une conférence de presse suivant un conseil des ministres exceptionnel qui a vu l’adoption du projet de loi transformant le passe sanitaire en passe vaccinal. Parmi les annonces majeures, le délai pour recevoir sa dose de rappel a été réduit de quatre à trois mois. Des jauges ont également été réintroduites pour les grands rassemblements (2 000 personnes en intérieur et 5 000 personnes en extérieur) et le télétravail sera rendu obligatoire dès la rentrée « pour tous les salariés pour lesquels il est possible » pour « trois jours minimum par semaine ». Également, le gouvernement devrait annoncer prochainement une mise à jour des périodes d’isolement pour les cas contacts afin d’éviter la paralysie du pays. Enfin, Castex a annoncé que l’état d’urgence sanitaire serait déclaré à La Réunion et prolongé en Martinique.

GBP

Alors que le Royaume-Uni n’avait pas publié de données sanitaires liées au coronavirus le jour de Noël et pour Boxing Day (le 26 décembre), les chiffrés dévoilés lundi montrent que les admissions hospitalières repartent en hausse. Selon le NHS, le système local de Santé, le nombre de patients atteints du COVID-19 dans les hôpitaux en Angleterre est à son plus haut niveau depuis le mois de mars. Avec 8 474 patients, le pays est encore loin du pic de 34 336 constaté le 18 janvier lors de la seconde vague, mais reste en hausse de 27% par rapport à la semaine précédente.

Malgré ces chiffres potentiellement inquiétants et les critiques qui fusent quant à son inaction, le gouvernement continue d’observer la situation. Le Ministre de la Santé Sajid Javid annonçait hier attendre plus d’éléments, notamment quant aux données liées aux admissions hospitalières, afin de déterminer si les services de Santé peuvent s’en sortir avec le rythme actuel d’infections. « Il n’y aura aucune autre mesure d’ici la nouvelle année » déclarait-il ainsi. Boris Johnson fait donc le choix d’un statu quo sanitaire alors même que l’Écosse, le Pays de Galle et l’Irlande du Nord ont tous pris l’initiative de mettre en place de nouvelles restrictions.

USD

Le régulateur américain, le Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies (CDC), a hier mis à jour ses recommandations d’isolement. Les américains atteints d’une forme de COVID-19 asymptomatique devront désormais s’isoler durant 5 jours, en lieu et place de l’ancien avis qui était de 10 jours. En sortie d’isolement, les individus devront également porter le masque pendant 5 jours lorsqu’ils seront en public. Les cas contact devront eux être mis en quarantaine pendant 5 jours si non-vaccinés ou si leur dernière dose date de plus de six mois (ou deux mois dans le cadre du vaccin de Johnson & Johnson). Dans ce cas aussi la quarantaine doit être suivie d’un port du masque strict pendant 5 jours.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h55 : Indice Redbook (USD)
15h00 : Indice des prix immobiliers (USD)