Boris Johnson menacé malgré sa victoire au vote de défiance !

EUR

Nous apprenions ce matin que le sentiment des consommateurs Sentix en zone euro s’est relevé plus qu’attendu au mois de juin et progresse ainsi positivement pour la première fois depuis l’éclatement de la guerre en Ukraine. Rappelons que la donnée du mois dernier était le plus mauvais résultat depuis juin 2020, en plein cœur de la pandémie. Pour autant, l’organisme qui gère l’enquête estime que cette publication positive « ne marque pas encore de tournant » concernant le sentiment des consommateurs, toujours miné par la situation géopolitique et l’inflation pesante.

GBP

Il était très attendu outre-Manche : s’est tenu hier le vote de défiance visant Boris Johnson dont l’objectif était de mettre fin au débat concernant la légitimité du personnage à incarner son rôle de Premier Ministre. Rappelons que ce dernier était dans la tourmente suite au scandale le concernant après qu’il ait enfreint les règles du confinement durant la pandémie. Résultat : 211 parlementaires conservateurs britanniques ont soutenu Johnson et 148 ont souhaité le démettre de sa fonction de Responsable du parti. En Écosse, seuls 2 députés sur 59 ont témoigné de leur confiance envers le Premier Ministre ! Alors que moins de 60% des votants ont confirmé leur confiance, Johnson a dans a foulée salué « un résultat décisif pour la politique et pour le pays » qui permettra de se concentrer sur « les sujets qui importent vraiment pour le peuple » britannique. Du côté de l’opposition travailliste, le Responsable du parti Sir Keir Starmer a souligné la « division » qui affecte les Conservateurs et oppose cela à « l’unité du Labour Party » qui a « un plan pour résoudre les problèmes liés au coût de la vie et redonner foi dans la politiciens » du pays. Une chose est sûre : Johnson divise plus que jamais au sein des citoyens britanniques, au sein de la classe politique dans son ensemble mais aussi au sein de son parti. Il semble de plus en plus difficile de l’imaginer continuer à ce poste à moyen terme. Seule l’absence d’un concurrent conservateur crédible semble le maintenir pour l’instant…

USD

Le gouverneur de la Bank of Japan a de nouveau affirmé lundi qu’un affaiblissement du yen était bienvenu puisque ce dernier profite aux exportations. La devise japonaise se déprécie depuis quelques mois face aux devises majeures en raison de la différence de posture face à l’inflation entre la banque centrale locale et les autres banques centrales à travers le monde, notamment la Fed et la Banque Centrale Européenne. Le JPY est actuellement à son niveau le plus faible depuis 20 ans face à l’USD et 7 ans face à l’EUR.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

16h00 : Discours de Yellen (Secrétaire au Trésor) (USD)