Accident diplomatique entre l’Union Européenne et la Chine !

EUR

Lors d’une interview télévisée avec le média estonien ETV lundi soir, la Présidente de la Banque Centrale Européenne Christine Lagarde a réitéré l’engagement de l’institution à faire descendre l’inflation à son objectif de 2% « à moyen terme ». Si les déclarations récentes pointent vers un ralentissement des hausses de taux, il semblerait qu’elles ne sont pas près de s’arrêter pour autant. Ces propos viennent ainsi appuyer la vigueur de l’euro constatée depuis vendredi soir.

Les relations sont délicates entre la Chine et l’Union Européenne ! Alors que les autorités chinoises organisaient un salon commercial majeur à Shanghai (la China International Import Expo), elles avaient demandé au Président du Conseil Européen Charles Michel, un des plus hauts responsables du bloc, de pré-enregistrer un discours qui serait diffusé en ouverture aux côtés d’autres déclarations de dirigeants mondiaux. Or, celui-ci n’a finalement pas été transmis, causant une réelle incompréhension du côté européen. Dans cette adresse, Michel critiquait la « guerre illégale » menée par la Russie en Ukraine et appelait à réduire la dépendance de l’Europe envers la Chine. Cet accident diplomatique ne manquera pas de confirmer une fois de plus que la Chine bride la liberté d’expression et viendra accentuer les tensions récentes entre les deux parties.

GBP

Le Premier Ministre britannique Rishi Sunak s’est montré optimiste ce lundi quant à un accord qui pourrait être conclu avec la France afin de lutter contre l’immigration illégale dans la Manche ; un sujet de conflit entre les deux pays depuis plusieurs années. Le nouveau chef du gouvernement a en effet rencontré le Président français Emmanuel Macron pour la première fois lundi dans le cadre de la COP27 en Egypte. D’après un porte-parole de Downing Street, l’accord migratoire serait ainsi « dans sa phase finale ».

USD

C’est une journée cruciale pour le gouvernement Biden puisque les américains sont appelés aux urnes pour les élections de mi-mandat, et qu’elles seront déterminantes pour les démocrates qui cherchent à conserver leur très courte majorité parlementaire. Si d’habitude les « midterms » avantagent plutôt l’opposition étant donné que le parti présidentiel a perdu des sièges à la Chambre des Représentants lors de 17 des 19 derniers épisodes, la course semble particulièrement serrée cette année. En effet, d’un côté les électeurs fustigent le bilan économique de Biden et notamment l’inflation galopante, de l’autre 62% des américains estiment que l’avortement est l’une des problématique les plus importantes de cette campagne, ce qui joue plutôt en défaveur des Républicains qui ont mis en grand danger le droit à l’avortement depuis quelques mois. Cela représente ainsi une raison supplémentaire pour pousser les électeurs démocrates à se rendre aux urnes.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h55 : Indice Redbook (USD)
17h00 : Discours de Pill (BoE) (GBP)