3.5 millions de réfugiés ukrainiens depuis le début de l’agression russe

EUR

Le Vice-Président de la Banque Centrale Européenne Luis de Guindos déclarait ce mardi que la zone euro ne sombrerait probablement pas dans la stagflation (un contexte où une forte hausse des prix s’accompagne d’une stagnation de la croissance), malgré les impacts économiques liés à la crise en Ukraine, puisque la croissance devrait être d’au moins 2% en 2022.

Alors que les Nations Unies déclaraient ce matin que le nombre de réfugiés ukrainiens dépassait le seuil symbolique des 3.5 millions depuis le début de l’agression russe, le Kremlin, via son porte-parole Dmitry Peskov, réitérait vouloir intensifier les échanges avec l’Ukraine. Au-delà de ce chiffre impressionnant, c’est 6.5 millions d’ukrainiens à l’intérieur du pays qui se sont vus déloger. C’est donc un quart de la population du pays qui est concernée, « un rythme et une échelle sans précédent dans l’Histoire moderne » souligne l’organisation.

GBP

Un jour avant l’annonce de la mise à jour du budget gouvernemental devant le Parlement, le Ministre des Finances britannique a déclaré ce matin qu’il était plus important que jamais d’adopter une posture conservatrice à propos des finances publiques.

USD

La Food and Drug Administration (le régulateur américain des médicaments) a hier déclaré qu’un panel de conseillers indépendants se réunira le 6 avril pour échanger à propos des doses de rappel du vaccin contre le COVID-19. Le comité évoquera notamment les facteurs à prendre en considération pour mettre à jour lesdits vaccins, ainsi que le moment propice et les tranches de la population qui pourraient être concernées.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

13h15 : Discours de Lagarde (BCE) (EUR)
15h35 : Discours de Williams (Fed) (USD)
16h15 : Discours de Cunliffe (BoE) (GBP)
18h00 : Discours de Lane (BCE) (EUR)
19h00 : Discours de Daly (Fed) (USD)
22h00 : Discours de Mester (Fed) (USD)