2 trimestres de récession aux États-Unis !

EUR

L’inflation en Allemagne a enregistré une accélération plus forte qu’attendu en juillet. L’indicateur harmonisé, qui est particulièrement suivi par la Banque Centrale Européenne puisqu’il permet d’adopter les mêmes méthodes de calcul entre l’ensemble des pays du bloc, a ainsi atteint 8.5% en rythme annualisé, alors qu’il était attendu par le consensus des économistes de Reuters à 8.1%. Selon l’office des statistiques allemand Destatis, les prix de l’énergie ont augmenté de 35.7% sur un an et ceux des denrées alimentaires de 14.8%.

GBP

L’Office National des Statistiques a déclaré hier que les dépenses des britanniques relatives aux articles « non-urgents » (tels que les vêtements, les voitures ou encore le mobilier de maison) sont tombées à leur plus faible niveau depuis le mois de février la semaine dernière, soit environ 80% de leur niveau pré-pandémique de février 2020. Ce rapport est compilé en analysant les données liées à l’utilisation de cartes de débit et de crédit.

USD

Le PIB américain du deuxième trimestre était publié hier à -0.9%, contre des prévisions fixées à +0.5%. Cela fait donc six mois que les États-Unis sont entrés dans une phase de récession puisque les données du premier trimestre faisaient état d’une contraction de 1.6%. Pour autant, lors de sa conférence de presse de la veille, le Président de la Fed Jerome Powell soulignait que le pays créait des centaines de milliers d’emplois chaque mois et que, par conséquent, il ne pouvait qualifier la situation actuelle comme étant une récession – justifiant ainsi ses hausses de taux directeurs. Il avait même clairement annoncé « vouloir que la demande soit sous son potentielle maximal pour une période durable dans l’optique de faire baisser l’inflation ». Ce n’est donc sûrement pas cette mauvaise statistique qui fera changer la banque centrale de posture !

Le Président chinois Xi Jinping et son homologue américain Joe Biden se sont entretenus ce jeudi par téléphone durant deux heures, pour ce qui a été un échange « sincère et profond ». Xi a mis en garde Biden à propos de la situation à Taïwan en expliquant que « ceux qui jouent avec le feu finissent par se brûler », rapportait ainsi le Ministère chinois des Affaires Étrangères. Pékin a rappelé à Washington qu’ils s’opposent fermement à l’indépendance de Taiwan, en respect du principe de « Chine unique ». De son côté, Biden a réitéré que les États-Unis s’opposaient fermement aux efforts entrepris unilatéralement par la Chine pour prendre le contrôle de Taiwan.

L’AGENDA ÉCONOMIQUE DE LA JOURNÉE

14h30 : Dépenses des ménages (USD)
15h45 : Indice PMI de Chicago (USD)